MYANMAR – Yangon

Bienvenue au Myanmar !

YANGON

1er février 2017

Après un long trajet et une courte escale à Hong Kong, nous arrivons vers une heure du matin à Yangon. La nuit est courte dans une chambre propre, sans fenêtre (ou plutôt avec une fenêtre donnant sur un mur de parpaings à 20 cm !), avec une douche dans les toilettes. Toujours surprenant mais on va s’y habituer !

Premier jour à Yangon et comme à notre habitude nous décidons, après un petit déjeuner de champions, d’arpenter les rues de la ville à pied et là c’est le dépaysement total.

Le quartier de l’hôtel n’est pas vraiment touristique et il nous faut partager les trottoirs avec les nombreux passants, les échoppes qui vendent tout et n’importe quoi, les terrasses des habitants (en fait un salon de jardin en plastique de taille enfant posé sur le trottoir), les nombreux chiens errants, et parfois même des poules ! Sans oublier les crachats des hommes (et même quelques femmes) qui mâchent une herbe qui les fait saliver, et les trous béants des trottoirs non entretenus. Ici pas question de taper un SMS en marchant !

Birmanie61.JPG

L’orientation se fait assez rapidement, les rues étant quadrillées en rues et avenues assez simplement. De toutes façons, les gens nous aident spontanément sans qu’on leur demande.

Ce qui frappe de suite, c’est les regards bienveillants et les sourires des habitants. Pas tous bien sûr mais la majorité.

Une fois orientés, il a fallu apprendre à traverser une route… Le piéton n’est pas prioritaire et les voitures ne nous laissent pas passer. Nous avons trouvé une astuce, nous suivons les locaux lorsqu’ils veulent traverser et voilà le travail. Quelques frayeurs tout de même, lorsqu’on se retrouve au milieu des voies à se faire frôler par les taxis et les bus, mais une fois habitués nous traversons seuls et finalement ce n’est pas si horrible que ça !

Une fois arrivés au centre de Yangon, c’est la même chose en plus dense ! C’est une ville très animée, vivante, et les marchés succèdent aux stands de « street food », qui malheureusement nous écoeurent de la nourriture.

Birmanie110.JPG

En effet, dans cette ville, toutes les odeurs se mélangent. Nourriture, échappements, égouts, rien ne nous donne envie de manger. Ces odeurs sont si fortes que nous trouvons refuge dans un café climatisé pour récupérer un peu. Il va falloir aussi s’habituer à cela.

En arrivant à la Paya Sule, nous faisons une pause dans le parc à côté. Et une chose nous surprend depuis le début, c’est la jeunesse de la population. Les rues sont bondées d’adolescents, des bandes de potes, des amoureux (beaucoup d’amoureux), des serveurs ou cuistots. Et comme tout asiatique qui se respecte, ils adorent la photographie et sont d’ailleurs bien équipés. Ils posent ainsi dans des décors et des positions « artistiques ».

Les femmes sont souvent très apprêtées, que cela soit dans leur habit traditionnel ou à la mode occidentale. Elles arborent pour la plupart le maquillage traditionnel, le thanaka. Il s’agit d’une crème cosmétique pour la peau à base de bois.

Les hommes, eux portent pratiquement tous le longyi, une jupe traditionnelle.

Passées ces premières observations, nous continuons notre visite en arpentant le marché Bogyoke Aung San, un marché qui se situe dans des maisons en enfilade, et où chaque « résidence » a sa spécialité. Bijoux, tissus, fruits et légumes, viandes…

Après une longue marche nous nous accordons une pause au People’s Park (300K/pers), où encore une fois nous croisons beaucoup de jeunes. Après avoir avalé des morceaux d’un fruit inconnu (vert, sec et peu sucré) qui nous avait été présenté comme de la mangue, nous allons en direction de la Paya Shwedagon (8000K/pers).

Cette superbe pagode est un des lieux les plus sacrés du bouddhisme.

Birmanie83.JPG

Une fois la visite terminée, retour à la Guest House en taxi.

Ah et une dernière chose, nous avons remarqué que les femmes et les jeunes filles regardaient Emie avec insistance. Si cela continue demain nous demanderons pourquoi…

2 février 2017

Le décalage, le voyage et une grosse journée : besoin de récupérer. 12 heures de sommeil pour un lever à 9h30.

Après une petite douche, place à la première tache de la journée, la réservation du bus pour Kinpun du lendemain. Notre anglais est vraiment pauvre (mais bon nous sommes aussi partis pour le perfectionner !), et l’accent des birmans n’aide vraiment pas. Après le bus, place à la réservation de l’hôtel pour le lendemain et forcément, celui que nous avions choisi n’existe plus. Pas grave, ce ne sont pas les points de chute qui manquent à Kinpun.

Nous repartons donc à pied pour la gare centrale de Yangon afin de s’imprégner une fois de plus des odeurs, du bruit et de la concentration permanente qu’il faut pour arpenter les trottoirs de la ville. Et dès le deuxième jour, on se sent très à l’aise, en sécurité et comme nous savons qu’au moindre souci nous pouvons compter sur les habitants nous sommes totalement rassurés.

Une fois à la gare, achat des tickets pour prendre le train circulaire (arrêt Yangon , 200K/pers), une ligne qui fait le tour des faubourgs de Yangon et qui revient au même point en 3 heures. Ici, pas de panneau d’affichage pour les horaires ou les quais, on ne le sait qu’au dernier moment.

Birmanie54.JPG

Nous avons pu avoir un aperçu lors de ce tour de la misère. Des bidonvilles, des maisons de fortune, des baches, des tentes, des gens qui dorment à même le sol dans des déchetteries permanentes. Les déchets sont partout et c’est tellement irréel qu’il est difficile de le décrire. En tout cas nous ne prendrons pas de photos cette fois-ci, ce serait trop gênant.

Sur les quais ou dans le train les enfants nous font souvent des signes et des sourires. Et une fois de plus, un groupe de filles scrutent Emie avec insistance et cette fois je leur demande pourquoi. La réponse tombe : Emie serait magnifique !

Il y a encore tous ces petits vendeurs de bouteilles d’eau, d’oeufs de caille et de cacahuètes qui se succèdent dans les allées du train. Et bien entendu, pas un jour sans une obole à Bouddha et une donation à une nonne.

Birmanie53.JPG

Une fois descendus du train (arrêt Ma Hlwa Gone), direction la Paya Chaukhtatgyi au nord de Yangon. Cette paya abrite un des Bouddhas couchés les plus grands du monde. Ici, nous rencontrons Aun, qui commence à engager la conversation. Cela sent le guide touristique à plein nez mais il faut aussi que nous apprenions à faire confiance.

Nous visitons la pagode sans lui et un autre birman nous emmène dans un monastère. Il réveille un moine en pleine méditation pour que nous le prenions en photo. Il n’y aura ni photo, ni de suite avec ce birman.

Birmanie42.JPG

A l’intérieur de la pagode, un étudiant en lettres et philosophie nous informe sur la situation en Birmanie et sur sa situation personnelle. Il a fui le Myanmar pendant le régime militaire et n’est revenu qu’il y a deux ans. Il nous dirige ensuite vers son ami Aun qui nous attend dehors. Il a l’air sympathique, compétent, et son approche n’était pas insistante.

Pendant plus d’une heure il nous fait découvrir un centre de méditation, une sorte d’école pour les moines et les nonnes qui y apprennent entre autres la méditation.

Birmanie40.JPG

Nous découvrons ensuite une nouvelle pagode, la paya Ngahtatgyi, où une image géante de Bouddha assis trône au milieu.

Birmanie38.JPG

Tout au long de la ballade Aun nous parle de lui, de son passé de moine (il suit toujours des études monastiques), et de la religion bouddhiste. Nous rencontrons ensuite son professeur, qui nous parle encore un peu plus précisément de la religion bouddhiste. Son anglais et le notre ne sont pas très compatibles mais le sens de ses paroles et des notres se rejoignent souvent et finalement nous arrivons à nous comprendre.

Birmanie31.JPG

En sortant de la pagode, Aun nous fait passer dans un quartier vraiment pas touristique et nous appelle un taxi. Forcément, il nous demande si tout s’est bien passé et une « offrande », mais étant donné le temps qu’il a passé et le coeur qu’il avait à nous faire partager ses connaissances, c’est avec plaisir que nous lui donnons 10000K, soit environ 7 euros.

Birmanie26.JPG

Enfin le retour en taxi nous confirme que ce n’est pas demain la veille que nous conduirons au Myanmar !

Demain, départ pour le Sud (Kinpun, Mawlamyine, H’Paan)…

Entrée Paya Shwedagon : 8000K/p

Entrée People Park : 300K/p

Circle Train : 200K/p

Notre Guesthouse à YANGON : Mother Land Inn 2, 25$ la nuit (chambre double) avec petit déjeuner copieux. Salle de bain et sanitaire communs. La GH est un peu excentrée mais la chambre est agréable, les communs propres et le personnel très souriant. La petite terrasse pour se relaxer le soir avec une Myanmar Beer est un + après une journée de visites. Possibilité également de manger. Nous vous conseillons cette GH! (Ils proposent également de venir vous chercher à l’aéroport gratuitement – la nuit c’est 10$)

Bus Yangon – Kinpun : 6000K/p


15 réflexions sur “MYANMAR – Yangon

  1. Hello ! Super votre blog, on a l’impression d’être avec vous. Passionnant ! Vous découvrez des choses merveilleuses… mais d’autres beaucoup moins qui nous rappellent que nous sommes « riches » et heureux !
    J’ai hâte de lire la suite de votre aventure ! Prenez soin de vous et attention aux voitures avant de traverser les rues !! 😉 Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Émeline et Will. Merci pour les nouvelles. Bon début de périple. J’ai eu Gaëlle en skype. Elle est en Australie pour le moment. Elle sera encore très certainement à Nouméa lors de votre passage. Ne manquez pas de passer au Méridien, elle sera ravie de vous y accueillir. Des bisous à tous les deux et à bientôt pour des nouvelles.

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour vos commentaires les amis !
    Contents que vous puissiez vivre notre voyage à travers ces récits de notre quotidien. En espérant que vous continuerez de prendre plaisir à nous lire…
    Des bisous à tous

    J'aime

  4. Sinon, nous, il pleut ! Et alors pourquoi qu’ils la dévisagent comma ça la rouquine ? Y’en a-t’y pas là bas ? Où c’est la première fois qu’ils voient une femme avec des bras de poulet ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s