MYANMAR – Hsipaw

HSIPAW

10/11/12 février 2017

La route entre Mandalay et Hsipaw (6h de bus) s’est déroulée sans grand intérêt. Il s’agissait d’une route de montagne et malgré quelques frayeurs tout de même (dépassements limites, blocage pendant une heure sur des lacets à cause d’un embouteillage de camions et quelques manoeuvres compliquées de notre chauffeur) nous arrivons à la Mr Charles Guest House de Hsipaw. Un dortoir pour nous tous seuls avec salle de bains privée, rien de tel pour nous enlever la fatigue du bus !

Une bonne nuit de sommeil, un petit déjeuner ultra copieux (et pour la première fois des crêpes !) et nous voilà attendant notre guide pour un trek de deux jours avec une nuit passée chez une famille Shan (30000K/p).

Notre groupe sera mené par Win, et dans notre groupe nous sympathisons avec un couple qui parle français. Elle est espagnole et lui est suisse. Il y a également Michael, un anglais qui se retrouve donc au milieu d’un groupe de francophones.

Le trek commence au milieu de paysages agricoles et Win nous explique souvent comment les gens travaillent, ce qu’ils cultivent.

hsipaw82

hsipaw78

Les gens travaillent dans les champs comme en France au 19ème siècle ! Tout est fait à la main, du labourage à la récolte. Pas de machines en vue.

hsipaw81

Nous nous arrêtons faire des pauses chez les gens, des Palaungs ou des Shans. Tantôt une famille fabrique des galettes de piments, d’autres déjeunent et discutent. L’occasion pour nous de gouter au « whisky » local à base de riz.

hsipaw75

Nous déjeunons chez une famille, dans un petit village. Pendant que d’autres font une petite sieste, nous nous baladons dans le village et tombons sur deux enfants qui veulent qu’on les prenne en photo. Ils sont tout heureux de regarder ensuite à quoi il ressemblent sur un petit écran.

hsipaw57

hsipaw56

Une fois rassasiés et reposés, nous repartons, toujours guidés par Win.

Les paysages sont sublimes et nous marchons désormais dans une jungle, dans les hauteurs de la région.

Après 18 km et une journée de marche, nous arrivons en toute fin d’après midi dans un village Shan pour y passer la nuit.

hsipaw46

La famille qui nous héberge nous comble d’attentions. Win nous apprendra qu’il « finance » l’éducation des enfants grâce à l’organisation de treks comme le notre, avec une nuit chez l’habitant. Au moins nous savons où va une partie de l’argent. Pour le reste…

hsipaw25

hsipaw21

Après une petite « douche » à l’eau de la montagne et un thé autour du feu, nous passons à table et une fois de plus nous sommes traités comme des rois. Une assiette vide est remplie immédiatement et nous ne manquerons pas de thé. Repus, nous retournons auprès du feu afin de déguster un whisky de riz acheté sur la route. Artisanal bien sûr. Ils l’utilisent après les repas comme « médicament ». Le grand-père fait le tour des marcheurs pour les remercier et se prendre en photo. Il adore ça.

hsipaw34

Précisons que nos discussions se déroulent en anglais, pour ne pas mettre notre compagnon de route de coté. L’absence de pollution lumineuse nous permet de vivre ce moment d’échanges sous un ciel étoilé magnifique. Nous assisterons même à un lever de lune.

Il faut désormais aller se coucher, une longue route nous attend le lendemain. Le petit bâtiment abritant nos chambres est très bien aménagé. Moustiquaires, grosses couvertures, tout est confortable.

Hsipaw23.JPG

hsipaw24

Le coq nous réveille à 4h30, mais nous nous rendormons dans le silence de la nature, pour un réveil à 6h30, au lever du soleil. Une rapide toilette et c’est le petit déjeuner, composés de riz et de légumes qui nous attend. Chaque repas est le même, qu’il s’agisse du petit-déjeuner, du déjeuner ou du diner.

Emie est tombée amoureuse de la petite Hôm, mais il faut désormais quitter notre famille d’accueil.

hsipaw17

hsipaw12

Le retour commence plutôt bien, une heure et demie dans la jungle à l’ombre et dans un environnement agréable.

hsipaw10

Puis le chemin se fait plus large et les arbres se font plus rares. Nous marcherons dans les champs de maïs récoltés et secs pendant deux heures, en plein soleil. Le silence des marcheurs montre que la fin du trek n’est pas exceptionnelle, et que le guide est pressé d’en finir. Nous saurons plus tard qu’il a été rappelé en urgence pour nous encadrer alors qu’il était en vacances. Bon, le trek ayant été jusque là de bonne qualité nous ne lui en voudrons pas.

Hsipaw4.JPG

Nous terminerons ces deux jours de randonnée sous une belle cascade, afin de nous rafraîchir avant le dernier déjeuner.

Une soupe de nouilles et un petit retour pick-up à la GH et il est temps de nous séparer. Win ira en vacances s’occuper de sa famille, Michael se dirigera vers le lac Inlé, mais le couple suisse avec qui nous avons sympathisé se rend également à Bagan par le même bus de nuit que nous. Nous ferons cette étape avec eux !

hsipaw18

Demain, après un bus de nuit annoncé par le vendeur de tickets comme « pas fait pour les touristes », nous atterrirons à Bagan et la vallée des 2000 temples.

Notre Guest House à Hsipaw : Mr Charles Guest House, 15$ la chambre double salle de bains commune (il y a eu une erreur de leur part sur la réservation et nous avons eu une salle de bains dans la chambre). Très propre et confortable, rien à dire. Petit déjeuner compris et copieux, les informations sont données sans problèmes.

Trek (15000K/p, 2j/1n tout compris sauf l’eau) : la première journée était plutôt intéressante, la soirée également. La deuxième journée l’était beaucoup moins. Le guide n’était pas vraiment avenant et quand nous lui posions des questions, les réponses n’allaient pas très loin. Pour autant nous avons passé deux belles journées dans les villages Shans, et nous vous conseillons ce trek.

Bus de nuit Hsipaw – Bagan : 18000K/p


4 réflexions sur “MYANMAR – Hsipaw

  1. Salut Will. Bien content d’avoir des nouvelles. De superbes photos avec un Will souriant, donc un Will heureux.
    Un dépaysement total pour ce pays du Myanmar. Un récit détaillé qui nous permet de découvrir ce pays. Super !!! Nous ne manquerons pas de vous suivre tout le long de votre voyage. Dans l’attente de lire la suite et visiter d’autres pays à travers ce blog, bonne route à vous deux pour la suite du voyage.
    Cathy&Manu

    Aimé par 1 personne

    1. Et oui ! Ici ils appellent ça un longyi. Vraiment c’est un pays magnifique, tant pour ces paysages que pour ses habitants, toujours souriants et agréables. Et le tourisme n’en est qu’à ses débuts donc si un voyage un peu hors des sentiers battus vous tente réservez votre février 2018 il ne faudra pas trop tarder !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s