LAOS – Luang Prabang

OUF !

29 mars 2017

Avec un peu de retard sur l’horaire, nous atterrissons à Luang Prabang en fin de matinée. Et là tout change dès le départ. Pas de taxis en dehors de l’aéroport, un comptoir avec des prix fixes nous attend. Pas de marchandage.

Et une fois dans le taxi, tout change encore. La conduite est calme dans une circulation calme, pas de klaxons, pas de coups de volant, pas de dépassements calamiteux. Bref, on retrouve un peu de courtoisie. Arrivés à la Guest House, nous prenons place dans notre dortoir.

Comme à chaque fois, nous décidons de sortir prendre un peu la température de la ville. Des routes goudronnées, des trottoirs pavés, le tout dans une propreté impeccable. Il y a même des poubelles un peu partout, et du tri sélectif !

LuangPrabang147

LuangPrabang117

Les gens sont paisibles, souriants même, et disent bonjour ! Enfin plutôt sabaîdee… On se sent tout de suite bien ici.

LuangPrabang116

LuangPrabang115

Nous nous arrêtons devant une école primaire, où un street food a pris place. Nous commandons une omelette aux légumes, ainsi que des rouleaux de printemps. Un délice ! L’omelette est légèrement citronnée, avec de la menthe et des herbes diverses. Le tout arrosée d’une sauce Nuoc Mâm, sauce légèrement salée (à base de poisson fermenté dans la saumure…). La cuisine laotienne est apparemment très influencée par la cuisine chinoise et thaï.

En tout cas, la suite de la visite est très agréable. Luang Prabang est une ville où l’on a l’impression d’être dans l’Indochine des années coloniales, bordée par le Mékong et la jungle montagneuse. Le tout dans une ambiance très relax.

LuangPrabang145

Après un retour à la guest house pour une petite sieste (décalage et voyage un peu long), nous nous dirigeons vers le marché de nuit. Un grand marché artisanal, avec évidemment des stands de souvenirs, de vêtements et de restauration. Nous nous arrêtons à un de ces stands pour y manger des nouilles aux légumes, ainsi que des nems et pour moi, un filet de poulet au barbecue.

LuangPrabang42

Nous rencontrons deux françaises, en plein tour de l’Asie du Sud Est, arrivant du Viet Nam. Nous partageons avec elles des anecdotes asiatiques, tout en se régalant.

Non seulement on se sent bien à Luang Prabang, mais en plus on y mange bien ! Nous sentons que nous allons nous plaire au Laos…

Après un dernier petit tour dans le marché et une petite barquette de fruits épluchés et coupés, direction la guest house pour une bonne nuit de sommeil. Demain, plusieurs visites sont au programme et il nous faudra de l’énergie !

30 mars 2017

Après le petit déjeuner de la GH (avec du pain frais !), direction le centre de la ville pour un tour des lieux d’intérêt. Nous commençons par la Pho Si Hill, une colline boisée parsemée de lieux de cultes. Buddhas, stupas, il y a même une empreinte de pied de Buddha… Le haut de la colline nous permet d’avoir une belle vue d’ensemble de la ville.

LuangPrabang136

LuangPrabang133

LuangPrabang128

LuangPrabang129

Une fois passés de l’autre côté de la colline, nous nous dirigeons vers le musée du palais royal. Et là, rien à voir avec ce que nous avions eu l’habitude de voir avant. Implanté dans le palais royal  le musée est entouré de jardins entretenus. Le musée est lui-même très bien entretenu, il faut d’ailleurs se déchausser avant d’y entrer ! Une exposition d’anciennes voitures ayant transporté les rois de Luang Prabang, un temple emblématique de la ville, et il est temps de sortir du site.

LuangPrabang123

LuangPrabang121

LuangPrabang112

Après cette visite convaincante, nous décidons d’aller voir le marché du matin, une réplique du marché de nuit…mais le matin. Bon les laotiens se lèvent très tôt et nous arrivons vers 11h, au moment où ils remballent. Pas grave, nous irons directement à notre prochaine visite, le monastère Vat Xieng Thong. Et c’est lors de cette visite que nous apprenons que la ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce qui explique que la ville est entretenue, sauvegardée des boutiques et stands de rue sauvages ainsi que des bâtiments qui ne colleraient pas dans le paysage. Le monastère vaut le coup d’oeil, les temples étant très différents de ce que l’on a pu voir auparavant.

LuangPrabang110

Un petit creux se faisant sentir, nous tombons sur un triporteur où une laotienne vend des pâtes cuisinées à emporter, le tout dans une feuille de bananier tenue par les baguettes à utiliser. Et pour une somme dérisoire, nous déjeunons plutôt très bien !

Après cette demi-journée de visites, nous retournons à la guest house pour nous poser. Puis retour au marché de nuit pour y manger cette fois des légumes en mode buffet. Bon, pas exceptionnel, mais nous aurons essayé ! Pour faire passer tout ça un jus sera le bienvenu, mais notre choix (Banane, Oréo, café froid) ne sera pas judicieux et nous repartirons du marché déçus. Demain c’est sûr, nous retournerons aux brochettes !

31 mars

Le programme d’aujourd’hui, c’est location d’un scooter pour aller à Kuang Si et ses fameuses cascades.

Dès 8h, nous sommes à l’ouverture du loueur de scooters et pour notre seconde expérience, nous prendrons un semi automatique, moins cher. Après avoir fait le plein, direction Kuang Si donc, à une petite trentaine de kilomètres. La route est bonne, peu fréquentée, et très agréable. Nous roulons tranquillement et au bout d’une heure et quart, nous voici sur le site.

L’entrée du parc est directement suivie d’un refuge où des ours sauvés des braconniers sont en sécurité. La médecine asiatique utilise la bile de ces animaux, et les braconniers les chassent, les gardent dans une cage où ils ne peuvent pas bouger, et prélèvent la bile directement sur l’animal avec un cathéter. Nous y voyons même un ours amputé d’une patte.

LuangPrabang46

En continuant le chemin, nous arrivons aux cascades. L’eau est d’un bleu pâle magnifique, et le cadre est exceptionnel. De plus, à cette heure-ci nous sommes pratiquement seuls, et c’est très agréable.

LuangPrabang79

LuangPrabang77

Un chemin part du bas de la cascade principale et mène au sommet. Là, un espace est aménagé pour sécuriser le haut de la cascade, et s’y baigner tranquillement.

LuangPrabang68

La descente est abrupte et glissante, mais nous arrivons entiers au bas.

Là c’est un peu plus fréquenté que lorsque nous sommes arrivés. Les mini bus de touristes chinois sont arrivés, et ils investissent les lieux. Bon, ce n’est encore pas la cohue mais nous nous disons que nous avons bien fait de venir tôt quand même !

Une petite baignade dans la rivière, une petite fish pédicure (les petits poissons de la rivière raffole de nos pieds !) et il est temps de quitter ce superbe site.

LuangPrabang49

LuangPrabang74

Ayant conduit à l’aller, je laisse Emie prendre le guidon. Pas très sûre d’elle dès le début, cela se confirme puisqu’une mauvaise manip nous fait chuter. À l’arrêt pratiquement donc pas de gros bobos, mais le chauffard est refroidi pour cette fois. Je reprendrai donc les manettes !

Sur le retour, nous voyons une ferme qui récolte du café. Nous nous y arrêtons pour voir, mais c’est le désert. Nous ne verrons qu’un laotien, et ne parlant pas du tout anglais. Ce sera pour une prochaine fois…

De retour à Luang Prabang, nous profitons du scooter pour apporter un colis à envoyer en France. Quelques souvenirs, et surtout des affaires qui se sont avérées de trop dans mon sac. 5 kg d’affaires pour un envoi en France en bateau (2 mois de délai) pour 60 euros. Aïe ! Mais bon c’était essentiel et le poids des sacs s’en ressent.

Le retour du scooter se passe bien (ils n’ont pas vu que la machine était tombée !) et il est tant de retourner à la guest house travailler un peu sur les photos et le blog. Nous y rencontrons deux français (et oui encore !) qui retournent en France après un PVT de 8 mois en Nouvelle-Zélande. Ils en profitent pour faire un petit trip en Asie du Sud Est et nous partageons nos expériences.

Et chose promise chose dûe, direction ensuite le marché de nuit pour une barquette de nouilles cuisinées, une brochette de poulet et des rouleaux de printemps. Une barquette de fruits frais en dessert et nous sommes prêts à aller nous coucher.

1er avril 2017

Ce matin, nous nous levons aux aurores (5h, c’est même avant !) pour assister au Tak Bat. Tous les matins avant le lever du soleil, les moines de la ville déambulent dans les rues pour récolter l’aumône que leur font les croyants. Cette tradition n’a rien d’une attraction touristique, il s’agit d’un acte religieux. Chez les bouddhistes, les moines ne possèdent rien, et ne vivent que des dons faits par les croyants. Et dans cette aumône, il n’est question que de nourriture, et plus particulièrement de riz. Bref, nous nous postons sur le trottoir en face d’un monastère. Il y a peu de monde et c’est plutôt agréable d’assister à cet évènement sans la cohue de la rue principale, où certains touristes n’hésitent pas à aller photographier les moines de (très) près et les aveugler de leur flash.

LuangPrabang33

LuangPrabang34

Pourtant, des affiches sont placardées dans les rues de la ville avec quelques consignes simples  (se mettre en retrait, photographier les moines de loin et sans flash, se vêtir décemment…) pour assister à cette tradition tout en la respectant. Bon ces affiches sont en anglais et en français, peut-être faudrait-il aussi les mettre en chinois…

LuangPrabang23

LuangPrabang19

Nous retournons ensuite à la guest house prendre le petit déjeuner et faire nos sacs. En effet, en fin d’après midi nous partons pour le Nord et Phongsali par un bus de nuit.

Nous avons d’ailleurs dû changer notre programme. Nous devions à la base partir pour Huay Xai et faire la Gibbon Expérience, deux jours dans la jungle, dormir au sommet des arbres et se balader en tyrolienne à la rencontre des grands singes. Problème, une semaine avant notre arrivée un accident mortel a eu lieu et les activités sont donc arrêtées. C’est la première fois qu’un accident de ce genre survient depuis l’ouverture en 1996…

Pas grave nous prévoyons donc un trek dans la jungle, avec des nuits chez les habitants de cette région reculée, un peu comme nous avons fait au Myanmar. En espérant de l’authenticité.

Une fois les lits rendus, direction l’embarcadère pour aller en bateau jusqu’au grottes de Pak Ou, un lieu d’intérêt aux alentours de la ville. Malheureusement, tous les bateaux sont partis une demi-heure avant notre arrivée. Tant pis !

Sur le chemin du retour à la guest house, nous nous arrêtons pour boire un café laotien. Nous en prendrons un pour goûter et nous avons bien fait ! Très épais, le café a vraiment un goût très spécial. Il est tellement épais que les dents sont toutes jaunes après une gorgée ! Eux le boivent sucré et avec du lait concentré et nous essayons donc comme cela. C’est presque mieux, mais c’est encore pas ça. Nous nous rabattons sur deux jus de fruits pressés. Bien meilleur.

Une fois rentrés, nous nous posons à la terrasse en attendant midi.

Pour le déjeuner, nous décidons de retourner au street food de l’école, pour deux omelettes aux légumes et des rouleaux de printemps. Toujours aussi bon ! Nous voyons d’ailleurs que les écoliers n’hésitent pas à venir se chercher une petite sucrerie !

LuangPrabang103

Ce qui nous donne d’ailleurs envie de finir nous aussi sur du sucré nous met en quête de quelque chose approchant un dessert. Malheureusement, tout ce que nous voyons (viennoiseries, pâtisseries) est hors de prix. Ce sera donc un café instantané sur la terrasse de la guest house, tout en travaillant sur les photos et le blog.

Il est temps maintenant d’aller à la station de bus. Le tuk-tuk nous récupère à la guest house et nous emmène à la station. De là, un autre nous dépose au bord d’une route pour prendre le bus. Ce bus de nuit est notre premier au Laos, et les routes étant goudronnées, nous nous disons que cela ne pourra de toutes façons pas être pire qu’au Népal ! Le bus est bondé, et nous nous retrouvons au fond, avec nos gros sacs sur le siège d’à côté, entouré de divers colis qui ne rentrent pas dans la soute.

TrekPhongsali120

Pas super confort ! Le bus s’arrête toutes les demi-heures pour faire descendre ou monter quelqu’un. La soirée passe pas trop mal et nous réussissons à somnoler pendant la nuit.

Notre Guest House à Luang Prabang : la Vongprachen Backpackers Hostel. Dortoir uniquement (50000K/p). Très propre, personnel correct et petit déjeuner (compris) copieux. Boissons chaudes à volonté et une terrasse avec billard et ventilateurs très appréciables.

Entrée stupa Phousi : 20000K/p

Entrée musée : 30000K/p

Entrée Wat Xien Thong : 20000K/p

Location scooter à la journée (semi-automatique) : 100000K/p sans essence (15000K pour aller aux cascades)

Entrée Kuang Si : 20000K/p

Bus Luang Prabang – Phongsali : 160000K/p


2 réflexions sur “LAOS – Luang Prabang

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s