CAMBODGE – Siem Reap et les temples d’Angkor

24 avril

ROAD TO SIEM REAP

Ce matin, c’est Khamla qui nous emmènera à la frontière cambodgienne. En effet, nous lui avons proposé de lui donner la même chose que si on avait pris le bus et il a accepté. Nous avons préféré lui donner la somme plutôt que de la donner à une compagnie de bus.

4000iles2

Nous arrivons donc au poste frontière entre le Laos et le Cambodge. Nous étions prévenus que des dessous de table étaient demandés, mais nous avions la ferme intention de ne rien donner. Bon pour sortir du Laos, le tampon nous aura quand même coûté 20000 Kips (environ deux euros) chacun. Nous avons demandé pourquoi, si nous pouvions avoir un reçu, mais nous nous sommes heurtés au silence et au dédain des agents corrompus. Pas le choix, pour sortir il a fallu les payer. L’envie de vomir n’est pas loin mais ce n’est rien comparé au poste d’entrée au Cambodge.

Le visa coûte 30$ chacun et au guichet d’obtention du visa, l’agent nous demande 35$ chacun pour le visa et le tampon. Nous refusons et cela le met en rage. Il nous crie de payer tout de suite, mais nous refusons et patientons.

Un autre agent vient nous voir et nous explique en français qu’il faut que nous payons 30$ pour le visa et 5$ pour le « service » du tampon. Nous lui expliquons que nous voulons un reçu, qu’il ne peut bien sûr pas donner puisque c’est illégal. Bref, nous attendons qu’un nouvel agent prenne place au guichet (les agents viennent et partent, peut-être pour tenter leur chance de récupérer des dollars..) et sans rien dire, nous lui donnons les passeports et 60$ seulement, pour les visas. Il s’exécute et nous obtenons nos visas. Il nous faut maintenant obtenir les tampons ! Nous nous dirigeons donc vers le guichet qui octroie les tampons, en se disant que s’ils nous demandent le bakchich, nous répondront que nous l’avons déjà donné au précédent agent. Et oui il n’y a pas de reçu ! Mais nous n’aurons pas besoin du subterfuge, les agents du guichet ne nous demanderons rien et nous passerons sans s’être prostitués.

Petite info aux voyageurs, à notre avis il faut essayer d’attendre les changements d’agents. De plus, les agents délivrant le visa essaient de récupérer le bakchich des tampons et il peut très vite y avoir confusion. N’hésitez pas à attendre et refusez de payer pour le tampon c’est totalement illégal. La plupart des touristes paient sans rien dire, ce qui encourage ces agents corrompus à continuer leur petite magouille. Nous ne sommes restés au poste frontière qu’une petite demi-heure, nous n’avons donc pas perdu de temps !

Nous étions à la frontière tôt (vers 8h/8h30) et en une demi-heure nous avons vus au moins 4 ou 5 agents différents. Il faut aussi tendre vos passeports en ne demandant que les visas (précisez que vous paierez les tampons au prochain guichet) et sortir 30 dollars, pas plus.

Bref, une fois ce petit épisode terminé, nous voici donc au Cambodge. Nous achetons notre billet pour Siem Reap et nous patienterons environ 3 heures avant de monter dans un minivan. Le temps pour nous de jouer aux cartes avec une allemande, et un américain qui nous fera découvrir un mini jeu de société appelé « Coup », plutôt sympa, simple à comprendre et avec des parties rapides.

Le minivan nous amènera à la station de bus de Stun Treng, et nous dit de patienter pour le bus qui nous emmènera à Siem Reap. Et 40 minutes plus tard, c’est le même chauffeur, avec le même minivan, qui nous dit de monter pour aller à Siem Reap. Bizarre, d’autant que ce sont les mêmes passagers que précédemment…

Le trajet sur une route plutôt correcte est un peu long, et nous arrivons de nuit. Un petit Tuk-Tuk pour le petit hôtel que nous avons choisi et nous voilà posés. Nous ne redescendrons que pour trouver un petit truc à manger (nouilles frites avec un oeuf frit) et il est bien temps de se coucher après une cette journée fatigante.

25 avril

Le rythme de la semaine à Don Khong est toujours là et c’est très tôt que nous nous levons.

Aujourd’hui, pas de programme particulier, nous décidons d’aller au marché de Siem Reap pour trouver un petit déjeuner. Après un sandwich omelette et un fruit shake, nous trouverons des beignets à la banane qui terminerons de la meilleure des manières ce petit déjeuner.

SiemReap-Angkor87

Nous nous apercevons d’une chose plutôt bizarre. Au Cambodge, la monnaie est le Riel. Pourtant, tous les prix sont affichés en dollars américains, et on paie tout dans cette monnaie, souvent en billets de 1 dollar. Pour ce qui est des centimes, on paie en Riel (1$=4000R). Pour payer 1,50 $, on donne un billet de 1 dollar et 2000 Riel. Il va falloir s’y habituer, mais c’est plutôt simple en fait.

Nous ferons un petit tour au marché, immense est très fréquenté.

SiemReap-Angkor86

Siem Reap est plutôt agréable et il fait bon s’y balader.

SiemReap-Angkor85

Nous prenons les informations pour les locations de vélos, les bus pour Battambang (notre prochaine étape), et nous décidons d’éviter la chaleur en nous réfugiant à l’hôtel pour planifier notre visite des temples d’Angkor qui aura lieu demain. En effet, nous avions prévu de prendre le pass de trois jours pour visiter tranquillement une des plus belles choses du monde, mais depuis janvier, les prix se sont envolés (plus de 50% d’augmentation !). Nous n’irons donc qu’une journée, à partir du lever du soleil.

Nous décidons ensuite d’aller visiter les chantiers école de Siem Reap. À la base une association qui permettait de transmettre un savoir artisanal (travail de la pierre, du bois, peinture, céramique…) à des jeunes défavorisés, la structure s’est développée à vitesse grand V pour devenir une belle enreprise qui a gardé sa mission initiale. Les boutiques parsemant le pays et vendant les produits fabriqués à l’école étant une source de revenus permettant de bien rémunérer les élèves devenus salariés etd ‘investir dans des machines performantes. Un modèle plutôt intéressant.

SiemReap-Angkor84

SiemReap-Angkor82

Puis nous rentrons pour une petite sieste (et oui ce sont les vacances !) et il va être temps d’aller se chercher à manger et louer les vélos. Bon il faudra quand même attendre une petite heure puisqu’un orage a éclaté et que les pluies sont trop fortes pour sortir.

Cette petite sortie de fin d’après midi nous donnera la certitude que nous mangerons correctement et pas trop cher au Cambodge. Des stands de street food avec nouilles khmers frites, des brochettes de viandes plutôt appétissantes (je vais peut-être essayer !), et surtout des desserts et gourmandises très appétissantes !

D’ailleurs, après une bonne assiette de nouilles khmers aux légumes et épices, nous nous laisserons tenter par une crème glacée noix de coco-fraise. Sur une plaque réfrigérée, la crème glacée est faite devant nous et à une vitesse impressionnante. Du coup pas de problème de chaîne du froid et c’est un délice.

SiemReap-Angkor72

Repus et contents d’avoir enfin pu regoûter à ce genre de dessert, nous allons nous coucher, puisque demain nous devrons partir à 5h00 du matin pour admirer le lever de soleil sur Angkor Vat.

26 avril

Comme prévu, le lever à 4h du matin est dur, mais c’est tout de même pour aller voir un des sites les plus exceptionnels du monde ! Nous prenons les vélos et nous dirigeons vers les temples d’Angkor. Nous arrivons à un checkpoint, où les billets sont vérifiés. Nous n’avons pas nos billets et demandons où est le guichet. On nous répond qu’ils n’en vendent pas sur place et que le centre de vente est à 6 kms ! Et le soleil qui commence tranquillement à poindre… Quelle erreur de débutants nous aurions du nous renseigner avant… Bon ben ce sera pour le lendemain alors ! Un peu rageant mais ce n’est pas grave nous ferons aujourd’hui ce que nous avions prévu pour le lendemain ! C’est à dire rien… Repos !

En revenant, nous tombons sur un marché où nous serons les seuls touristes. Nous prendrons notre petit déjeuner (sandwich omelette et beignets banane) dans un petit parc puis nous irons au centre de vente des entrées au temple. Effectivement, c’est loin ! Nous prendrons donc nos pass pour la journée de demain puis retournerons à Siem Reap pour boire un petit fruit shake. Puis retour à l’hôtel pour du repos, de la fraîcheur (oui dehors il fait 35/40 degrés !) et encore du repos.

SiemReap-Angkor69

SiemReap-Angkor66

Dans la soirée, après avoir été boire une bière au pub, nous retournerons à notre petite cantine pour y manger des nouilles khmers aux oeufs et aux légumes. Un petit dessert nous attend encore puisque la crème glacée étant délicieuse, nous craquerons de nouveau. Parfum yaourt vanille et noix de coco cette fois.

Après avoir aussi bien mangé, nous pourrons retourner à l’hôtel pour nous coucher, demain nous referons une tentative pour entrer aux temples…

27 avril

Allez cette fois c’est la bonne ! Lever 4h, départ 4h30, nous passons le checkpoint à 5h00 pour entrer à Angkor Vat. Dans la pénombre, la silhouette du temple est magistrale.

Peu à peu le soleil se lève et les couleurs apparaissent. Le temple se lève en même temps que le soleil (et la foule aussi !) et à la lumière du jour, Angkor Vat nous révèle ses siècles d’existence.

SiemReap-Angkor58

Après ce moment unique, nous entrons dans le temple. Sa réputation n’est plus à faire et sa beauté est incroyable. La précision des gravures, les représentations des différents acteurs du royaume Khmer au temps de sa grandeur, ainsi que la précision de cette construction font de la visite d’Angkor Vat un plaisir.

SiemReap-Angkor50

SiemReap-Angkor51

Une fois ressortis, nous nous dirigeons vers les vélos pour aller dans la cité d’Angkor Thom. Le chemin est agréable et ombragé. Nous nous arrêtons manger des beignets à la banane (oui c’est délicieux donc nous n’hésitons pas !), puis reprenons la route.

Nous passons la grande porte de la cité et nous dirigeons vers un autre temple incontournable, le Bayon.

SiemReap-Angkor20

Ce temple est un des plus majestueux de la cité et même s’il n’a pas la magie d’Angkor Vat, il a son propre charme. Nous l’imaginons au milieu de la jungle comme il l’était à l’époque de sa découverte et c’est plutôt impressionnant.

SiemReap-Angkor30

SiemReap-Angkor35

SiemReap-Angkor33

SiemReap-Angkor31

Nous nous rendons ensuite au Baphuon, un temple en pleine restauration. Moins impressionnant que les deux précédents mais intéressant tout de même, puisque les personnes en charge de la restauration doivent assembler les pierres une à une, sans « modèle ». En effet, lors de la guerre civile, les documents qui donnaient les instructions de remontage ont été détruits ! C’est comme faire un puzzle sans la photo modèle…

SiemReap-Angkor21

SiemReap-Angkor25

Direction ensuite en vélo le Preah Khan. Ce temple est un peu reculé et après avoir traversé un pont et une petite balade à l’ombre nous arrivons à un bâtiment. Dédale de couloirs et de sculptures, ce temple est un des plus grands du site.

SiemReap-Angkor16

SiemReap-Angkor15

Nous ne sommes toujours pas férus de temples et la fatigue et la faim se faisant ressentir, nous décidons de faire un dernier temple incontournable et de rentrer.

Après un petit quart d’heure de vélo, nous arrivons au Ta Prohm, un vestige plutôt qu’un temple puisqu’en très mauvais état. Le charme de cet édifice vient du fait qu’il est partiellement en ruines et que la nature reprend petit à petit ses droits. Racines des arbres sur les remparts, lichen, Ta Prohm est à lui seul un décor de cinéma.

SiemReap-Angkor9

SiemReap-Angkor7

SiemReap-Angkor2

Nous reprenons donc les vélos pour un retour à Siem Reap qui paraitra plutôt long. Nous y rendons nos montures et prenons un déjeuner dans un restaurant Khmer. Omelette, pain et rouleaux de printemps, le tout arrosé de fruit shake.

Puis retour à l’hôtel pour une petite sieste et un petit travail photos/blog.

Une fois reposés, direction le pub pour une petite bière. Nous en profitons pour y acheter des viennoiseries pour le petit déjeuner du lendemain puisqu’elles sont à demi-tarif à partir d’une certaine heure (et oui ici un pub peut aussi faire boulangerie !).

Enfin, nous retournons diner au stand de rue qui nous a bien plu pour une assiette de nouilles khmers aux légumes et aux oeufs. Forcément, tant que nous le pouvons encore nous prendrons un dessert au stand de glace pour Emie, un pancake banane pour moi.

C’était notre dernière soirée à Siem Reap puisque demain nous quitterons la place pour nous diriger à l’ouest vers Battambang.

Notre Guest House à Siem Reap : le Mini Hut Hostel, dortoir (6$ pour deux personnes, offre spéciale !) avec salle de bains commune, sans petit-déjeuner. Malgré la venue d’un énorme cafard, l’ensemble est très propre (ce qui peut paraître bizarre !) et le personnel est sympa.

Location de vélos de ville : 2$ les 24h (pas besoin de VTT)

Tarifs Temples d’Angkor : 37$ la journée, 62$ les trois jours

Bus Siem Reap – Battambang : 5$/p


4 réflexions sur “CAMBODGE – Siem Reap et les temples d’Angkor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s