CAMBODGE – Battambang

28 avril

Nous disons aujourd’hui au revoir à Siem Reap, où nous nous sommes plutôt bien sentis, pour rejoindre Battambang, une destination beaucoup moins touristique.

Le bus local mettra 4 heures et nous serons les seuls touristes à la station de bus. Les tuk-tuks se jettent littéralement sur nous, mais pas de chance, l’hôtel a dépêché un pick up pour nous…

Le chauffeur parle très bien français et nous indique qu’il vient de finir ses études en économie. Avec des amis il a monté une petite structure pour faire des circuits. Après s’être enregistrés, Mr Vany (c’est le nom du chauffeur) nous explique les différents circuits qu’il propose et pour une fois, nous avouons que nous ne serons pas contre se faire balader un peu dans les faubourgs de Battambang.

Nous prendrons le temps de la réflexion et nous lui disons que nous le rappellerons.

Un petit tour dans la ville s’impose maintenant. Battambang est présentée comme une cité coloniale, avec des bâtiments de cette époque et un charme grâce à cela.

Battambang45

Nous sommes un peu déçus car il n’en est rien. Le peu de bâtiments coloniaux a été transformé en boutiques, et la ville n’est pas charmante du tout. Bon la balade n’est pas désagréable, mais on est loin de Luang Prabang par exemple.

Après avoir galéré à trouver un bar, nous boirons une petite bière en attendant l’heure du diner.  Le tout sous un ciel très menaçant. Puis direction une échoppe de nouilles chinoise qui nous servira une assiette de nouilles frites aux oeufs et légumes, le tout fait maison. Une des meilleures que l’on ait mangé, et nous nous y connaissons en nouilles aux légumes !

Un petit tour au supermarché du coin pour trouver une petite touche sucrée puis retour à l’hôtel.

Enfin, nous prenons rendez-vous avec Mr Vany le lendemain à 8h30, en espérant que nous passerons une bonne journée.

29 avril

L’orage et la pluie ont duré toute la nuit et en se réveillant ce matin, nous voyons la rue totalement inondée. Pourtant, le temps d’une douche, l’eau est redescendue et nous partons en quête d’un petit déjeuner. Direction un restaurant végétarien tenu par une famille cambodgienne. Le resto est plein et le stand à emporter tourne à plein régime. Que des locaux, signe évident que la nourriture est bonne et pas chère.

Nous nous laisserons tenter par du riz, avec des oeufs et de la « viande végétarienne », en fait une sorte de friture de légumes et de champignons mélangés, ressemblant à de la viande. Et confirmation, le tout est excellent. Nous rajouterons deux petits cake noix de coco et un thé glacé pour Emie, un café au lait glacé pour moi, et le petit déjeuner est une réussite.

Nous rentrons à l’hôtel puisque c’est la que Mr Vany viendra nous chercher pour une journée de visite. Le départ est un peu chaotique puisque nous tomberons en panne au bout de quelques centaines de mètres. Pas grave, un peu d’essence, de la bricole et c’est reparti !

Battambang44

Nous commencerons par la visite d’une pagode, le Preah Vihir. Mr Vany nous expliquera un peu l’histoire de Buddha, et aura surtout envie de nous faire partager sa philosophie de la vie par rapport aux religions.

Battambang43

Après un petit arrêt sur un pont construit pendant le protectorat français, nous irons visiter une maison traditionnelle cambodgienne dans le village de Vat Kor.

Battambang38

Battambang36

Cette maison a été entretenue depuis 5 générations et a traversé la période la plus noire de l’histoire récente du Cambodge. En effet, la propriétaire est la seule de sa famille à avoir survécu au régime des Khmers Rouges. La maison en porte les stigmates, puisqu’à cette époque elle a été réquisitionnée pour servir de cantine aux militaires du village. C’est le neveu de la propriétaire qui nous fera la visite dans un français impeccable, et qui nous parlera de ses projets pour cette maison. Chambres d’hôte, association avec les gens du village pour vendre des articles locaux, il nous explique que dans ce pays pour s’en sortir, on ne doit attendre aucune aide du gouvernement. Seules des ONG ou des aides extérieures peuvent aboutir, mais le mieux est de se débrouiller tout seul. On apprendra aussi qu’il y a beaucoup de ressentiment envers les Vietnamiens et les Thaïlandais. En effet, à cause des occupations successives de ces deux pays, des relations obscures du gouvernement cambodgien avec ces deux pays et des mariages arrangés avec la famille royale, l’économie du pays et ses ressources naturelles sont largement aux mains des Vietnamiens et des Thaïlandais. Nous apprendrons d’ailleurs que la manne financière de la billetterie des temples d’Angkor (plus de deux millions de visiteurs par an) va au Vietnam ! Écoeurant…

Nous continuons notre petit tour avec une dégustation de vin. La seule exploitation de vignes du pays est dans la région de Battambang, vers la frontière. Nous ne verrons pas ces vignes, mais nous pourrons goûter ce qu’ils en font. Au programme, un verre de vin rouge (normal jusque là), un verre de brandy (?), un verre de jus de gingembre et miel (??) et un verre de jus de raisin. Le jus de raisin est classique, le jus de gingembre est très « gingembré », et le brandy n’est pas bon. Quant au vin rouge, il est immonde ! Bon ce n’est pas leur truc et ils débutent, laissons leur le temps, beaucoup de temps, pour apprendre !

Battambang31

Une fois passé ce flop, retour au tuk-tuk pour aller au Nord de Battambang. Un ancien temple de la période angkorienne, le Ek Phnom nous est proposé. Il est en ruine et pas entretenu, mais la pagode située à côté est plutôt jolie. La véritable attraction du lieu est l’immense Bouddha assis en pierre qui surplombe le site.

Battambang22

Battambang23

Battambang26

Mr Vany en profitera pour nous expliquer un peu l’histoire de son pays et les manoeuvres politiques des Vietnamiens et des Américains pour contrôler le pays au cours des années 60/70. On s’aperçoit que les américains ont largement été responsables de l’instabilité du pays et que  finalement, ils n’apprennent pas grand-chose de leurs échecs passés. En effet, grâce à leurs bombardements intensifs, ils ont réussi à se faire détester et à jeter les cambodgiens dans les bras des Vietnamiens et des Khmers Rouges. S’en est suivi le régime de Pol Pot et ses atrocités (que l’on ferait bien d’apprendre dans nos écoles…) puis des guerres civiles et l’occupation par le Vietnam.

Après ce petit cours d’histoire, nous reprendrons le tuk-tuk pour voir un peu comment la campagne cambodgienne essaie de s’en sortir. Nous arriverons chez une femme qui fabrique de l’alcool de riz. En mélangeant toute sorte d’épices (poivre, piment, gingembre, ail…) elle fabrique de la levure. Puis elle cuit du riz et le mélange à la levure. Repos pendant quelques jours puis distillation. Le résultat n’est pas mauvais et la mise en bouteille est intéressante. L’alcool peut être mélangé à des fruits (bananes ou jackfruit) ou à des cobras pour des vertus médicales (…).

Battambang14

La suite de la visite nous emmènera chez des fabricants de galettes de riz. En mélangeant de la farine de riz avec du sel et de l’eau, puis en étalant cette pâte et en la cuisant à la vapeur, les femmes de la maison fabriquent des galettes de riz qui serviront à la confection des nems et des rouleaux de printemps.

Battambang13

Après une dégustation de ces produits, Mr Vany nous emmène voir la confection de bambous fourrés au riz gluant et haricots, une spécialité de la région. Le riz est cuit après avoir été fourré dans un morceau de bambou. Bon ce ne sera pas un must de la cuisine cambodgienne, mais on aura au moins gouté.

Lors de ces trois petites visites, Mr Vany nous expliquera qu’au Cambodge, il n’y a pas beaucoup d’entreprises qui emploient. Au moins dans les campagnes, où la grande majorité de la population vit. Il faut donc que chaque famille fabrique sa propre spécialité pour en vivre. Il nous expliquera aussi que le Cambodge est une terre fertile, et que l’espace ne manque pas. Malheureusement, il n’y a pas de savoir faire en agriculture, le manque d’instruction de la génération Khmers Rouges  et le verrouillage par le Vietnam en étant les principales causes. Pourtant, Mr Vany est optimiste pour l’avenir. L’arrivée d’internet et des jeunes générations devraient permettre la diffusion de l’information, et les élections de l’année prochaine seront très importantes si le Cambodge veut enfin avoir une réelle indépendance politique et économique.

Enfin, la dernière visite est un mémorial des victimes de la folie des Khmers Rouges dans la région. Plus d’une dizaine de milliers de personnes ont été tuées en un mois dans cette région en 1975, et nous apprendrons que les pagodes ont été utilisées comme prisons, et celle de Vat Samrong Knong a donc été la scène d’un massacre. Petite parenthèse, le régime de Pol Pot réservait aux mosquées l’élevage de cochons, et la seule nourriture données aux prisonniers et soldats musulmans était la viande de porc. Un peu plus de 20% de nos concitoyens doivent trouver l’idée géniale…

Battambang6

Il est temps désormais de rejoindre l’hôtel pour un peu de repos, une douche, pour repartir diner à notre cantine chinoise, l’échoppe de nouilles maison.

La journée passée avec Mr Vany était vraiment un bon choix. En effet, Battambang et sa région ne sont pas vraiment des destinations enchanteresses. Mais avec un guide comme lui, nous avons pu avoir un aperçu de la campagne cambodgienne mais surtout de son histoire. Le Cambodge est un pays qui a été martyrisé, essoré, et les habitants continuent à en payer le prix. En espérant que si changement il y a, cela se fera dans le calme…

Battambang5

Notre Guest House à Battambang : le First Hotel, chambre double avec salle de bain (7$ la nuit sans petit déjeuner). Assez propre, personnel très souriant, connexion wifi difficile.

Tour avec Mr Vany : 25$ pour deux personnes. Nous avons été satisfaits de la visite, personnalisée et attentionnée. Vraiment une bonne journée.

Pour manger bien et pas cher, un restaurant végétarien (Vegetarian food restaurant ouvert jusqu’à 14h uniquement) et une échoppe de nouilles chinoises faites maison (le Lan Chov Khorko Miteanh)

Bus Battambang – Phnom Penh (avec arrêt à Krakor) (5$/p)


4 réflexions sur “CAMBODGE – Battambang

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s