CAMBODGE – Koh Kong et la forêt des Cardamomes

WELCOME TO THE JUNGLE

10 mai

C’est dans un minivan pris devant notre cantine, où nous avons d’ailleurs pris le petit déjeuner, que notre trajet vers Koh Kong se déroulera. Rempli à ras bord de sacs, de passagers et d’animaux de la ferme (poules, canards…) le minivan ne traîne pas trop et malgré un arrêt déjeuner inutile (à une demi-heure de la destination finale), nous arrivons assez tôt à Koh Kong.

Ville à la frontière de la Thaïlande, Koh Kong n’a rien d’extraordinaire, mais n’est pas désagréable non plus. 

Koh Rong31

Koh Rong32

Nous prenons nos quartiers dans une des nombreuses guest houses de la ville puis  nous allons faire un tour. Nous devons d’abord réserver notre trek de deux jours qui débutera le lendemain. Seulement deux agences organisent ce genre de trek dans la jungle des Cardamomes et nous optons pour Ritthy Eco Adventure, plutôt réputée.

Une fois cela fait, nous nous baladons jusqu’au marché. Une fois de plus, nous nous apercevons que les touristes n’affluent pas et les locaux se demandent un peu ce que l’on fait là. Nous y découvrons un petit stand de nouilles au soja, surmontées d’un oeuf au plat et accompagnées d’une galette de riz aux légumes frite. Nous nous laissons tenter par un peu de nouveauté et non seulement c’est excellent, mais en plus c’est pratiquement donné ! C’est certain, nous reviendrons.

Nous nous arrêtons ensuite dans un « bar » (rien à voir avec ce que l’on trouve dans les zones touristiques) pour boire une pression qui passe bien à cette heure de la journée.

Enfin, il est temps de retourner à l’hôtel avant que les trombes d’eau ne s’abattent sur la région et nous bercent. Le trek s’annonce bien…

11 mai

Nous nous levons tôt pour préparer nos sacs et prendre un bon petit déjeuner en vue de la journée qui nous attend.

Le guide vient nous chercher à la guest house et c’est après une grosse demi heure de scooter que nous débutons le trek dans la jungle des Cardamomes, une forêt de mangroves protégée.

Une première indication de ce que nous allons vivre nous est donnée par le guide. Il faut que nous mettions notre pantalon dans les chaussettes. Un second indice, après la guide birmane en claquettes, nous avons droit au guide cambodgien en bottes en caoutchouc ! En fait il s’agit d’éviter les désagréments des sangsues.

À peine entrés sur la piste, nous entr’apercevons un gibbon qui s’enfuit dans les hauteurs des arbres, ce qui nous met de bonne humeur.

Le sentier n’est pas très aménagé et nous progressons lentement, au rythme de la machette de Deena notre guide et des sangsues qu’il faut enlever des habits. Les cris des oiseaux et le bruit des cigales nous accompagnent dans cette randonnée au milieu de la jungle, sans oublier les énormes araignées qui posent leurs toiles en plein milieu du sentier.

Koh Rong7

Koh Rong29

Nous transpirons au moindre effort, même si la chaleur et l’humidité sont assez supportables. Une pause frugale et une pause déjeuner le long de petites rivières nous permettent d’apprécier le cadre.

Koh Rong28

Enfin, lorsque nous arrivons au camp, nous avons la possibilité de nous baigner au pied d’une cascade. Un régal ! L’endroit est merveilleux, le guide sait tout faire avec rien (assiettes avec des feuilles, spatules et cuillers taillées dans des branches, et même des flûtes en bambou !) et nous nous apprêtons à passer la nuit dans des hamacs, uniquement abrités par une bâche en cas de pluie. D’ailleurs, c’est au moment où nous rentrons à l’abri pour manger que des trombes d’eau s’abattent sur le camp. Il était temps !

Koh Rong25

Koh Rong17

Deena nous a concocté un curry de légumes que nous mangerons avec du pain (oui oui du vrai pain !). Excellent ! Nous discuterons un peu avec lui de sa famille. Il vient d’avoir deux jumelles et du coup il ne dort pas beaucoup. Ce trek pour lui, c’est du repos !

Koh Rong14

Nous allons ensuite nous coucher en même temps que le soleil, après une belle journée.

12 mai

C’est dans une ambiance de colonie de vacances que nous nous réveillons. Hamacs, feu de camp, petit déjeuner sur les rochers au milieu de la rivière, c’est très sympa. Simple mais très agréable, d’autant que le ciel est dégagé.

Koh Rong9

Nous ne marcherons que ce matin et c’est toujours aussi chaud, humide, et il faut faire attention à chacun de nos pas. Ce sont les cris des gibbons et des toucans qui nous accompagnent aujourd’hui, et après une petite heure de marche, nous avons même la chance de voir deux gibbons ! Un petit qui se balance autour d’une branche, et un plus grand qui marche sur une autre branche. Impressionnant ! Et chanceux !

Le reste de la balade est ponctuée de sangsues et d’araignées à éviter, puis nous arrivons à la fin de la piste. Nous déjeunerons à Tataï (riz aux légumes frit), puis nous irons nous baigner à la cascade du même nom.

Koh Rong30

Un coin très agréable, rafraîchissant et peu fréquenté. Cela signe la fin de nos deux jours de trek, puisqu’une fois séchés, il nous faut retourner à Koh Kong en scooter. Une douche à la guest house, un petit somme réparateur, puis nous allons boire une bière pour voir un peu la suite des évènements. Demain nous allons sur Koh Rong Samloem, une ile au large de Sihanoukville et il nous faut un ticket (bus et bateau). Une fois pris ce ticket chez Ritthy (la même agence que pour le trek), nous retournons manger chez la mamie aux nouilles soja. C’était bon et pas cher, et en une journée cela n’a pas changé !

Enfin, retour à la guest house pour une bonne nuit avant un long trajet vers la plage qui va nous accueillir 4 ou 5 jours.

Notre Guest House à Koh Kong : la 99 Guest House, 10$ la chambre double avec salle de bains. Très propre dans un bâtiment récent, le gérant parle un français excellent et est très avenant. 

Pour le trek : Ritthy Eco Adventure, 35$/p pour deux jours tout compris. Prix correct pour une bonne prestation. Il ne faut pas chercher la difficulté sur ce trek, plutôt l’ambiance de la jungle, les sons, les chemins difficiles et l’ambiance de camp avec une nuit en hamac (avec moustiquaire !)

Bus et bateau Koh Kong / Koh Rong Samloem : 28$/p (8$ de bus et 20$ le ferry aller/retour jusqu’à l’île). Attention, en arrivant à Sihanoukville, il a fallu aller à pied (400m) à l’agence de bus pour avoir un pick up gratuit qui nous a emmené à l’embarcadère (pas besoin de tuk-tuk !)


2 réflexions sur “CAMBODGE – Koh Kong et la forêt des Cardamomes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s