MALAISIE – Cameron Highlands

28 juin 2017

Des fruits et un café glacé composeront notre petit déjeuner de ce matin. Nous nous dirigeons ensuite vers la station de bus locale pour aller au terminal des bus de Ipoh. Là, nous avons l’embarras du choix et nous prenons le bus de 10h qui nous emmènera à Tanah Rata, dans les Cameron Highlands. Il s’agit d’une région en altitude où sont cultivés dans de nombreuses fermes et plantations du thé, des fruits et des légumes. En attendant, nous discutons avec un français très sympa, jeune musulman de la région parisienne qui est venu pour une « retraite spirituelle » en Malaisie et faire aussi un peu de tourisme.

Notre bus est annoncé, nous chargeons les bagages et nous voilà partis pour les Cameron Highlands dans un véhicule aux trois quarts vide.

Après trois heures de trajet, nous descendons du bus et nous sentons avec la température que nous sommes en altitude (environ 1500 m). Nous allons à notre guest house poser les sacs et réfléchir à la suite des évènements. Nous décidons de passer l’après midi sur les sentiers de randonnée alentours, et plus particulièrement le n°10 qui nous amènera pour commencer au sommet du Gunung Jasar (1700 m).

Nous attaquons donc le sentier, qui très rapidement se transforme en amas de racines.

Cameron Highlands14

Au bout d’une grosse demie heure de montée assez difficile, nous arrivons au sommet. À cet instant nous entendons des bruits bizarres, ressemblant à des cris de détresse. En fouinant un peu, nous trouvons allongée au sol et pleine de terre une jeune malaisienne qui appelle au secours. Nous lui demandons ce qui lui arrive et elle nous répond qu’elle est perdue et très fatiguée. Nous lui indiquons le chemin pour Tanah Rata mais elle est apeurée et ne veut pas descendre seule. Bon, notre randonnée, ce sera pour plus tard. Nous décidons de la raccompagner en bas car elle n’a vraiment pas l’air bien.

Au fur et à mesure de la descente, Tayane (17 ans) nous racontera qu’elle fait partie d’un camp de méditation bouddhiste et que depuis ce matin 8h30, elle et ses collègues sont sur les sentiers. Leur professeur leur a demandé d’explorer la forêt par eux-mêmes. Ses propres camarades ne l’ont pas attendue et l’ont laissée se débrouiller seule. Le professeur est lui rentré à l’auberge, ce qui serait totalement improbable en France, mais pas choquant pour elle.

Nous avons mis une bonne demie heure pour monter, nous en mettrons plus d’une heure pour redescendre avec Tayane. Épuisée, elle faisait régulièrement des pauses et s’est même carrément endormie lors de l’une d’elles. Arrivés en bas, nous croisons deux de ses camarades qui commençaient à s’inquiéter et qui remontaient pour aller la chercher. À 16h30 il était temps ! D’autant qu’une fois encore le ciel devient menaçant. L’orage éclatera juste après notre arrivée à la chambre. Après l’averse, nous allons au centre de Tanah Rata pour manger, et nous trouverons un indien qui deviendra notre cantine ici. Galette aux légumes et naans au fromage, le tout arrosé de lassis (et oui les bières à 50 centimes c’est fini, dans ce pays c’est très cher et il n’y en a pas partout !) et nous allons nous coucher.

29 juin 2017

Aujourd’hui, nous referons une tentative sur les sentiers de randonnée des Cameron Highlands. Après un petit déjeuner rapide de toasts et d’oeufs brouillés, nous commencerons par le sentier N°10, celui que nous n’avons pas pu terminer la veille pour cause de « sauvetage d’urgence ». Nous retournons donc sur la montée difficile d’une demie heure et nous arrivons à l’endroit où nous avons trouvé la pauvre Tayane. Il nous faut ensuite continuer à monter un peu, et après avoir contourné un pylône électrique, nous arrivons au sommet du Gunung Jasar . Nous y avons une belle vue des environs, malgré tout de même les constructions humaines qui la gâche un peu comme les lignes à haute tension ou les serres très nombreuses dans la région.

Cameron Highlands22

Nous redescendons ensuite ce sentier n°10 jusqu’à Brinchang. Nous voulions faire un petit crochet au village des Orang Asli, une minorité ethnique de Malaisie, mais nous ne trouverons pas le chemin. À Brinchang, nous allons ensuite visiter une ferme de fraises. Les fraises sont énormément cultivées dans les Cameron Highlands et nous salivons à l’avance de la dégustation. Les fruits et légumes (fraises, salades…) poussent en fait hors sol, dans des pots.

Cameron Highlands21

Cameron Highlands19

Drôle d’agriculture, mais apparemment c’est très productif. De plus, la ferme est aménagée comme un parc d’attractions. Boutique, manèges pour enfants, restauration rapide, tout est prévu pour les visiteurs mais cela ne rentre pas vraiment dans les critères que nous avons d’une ferme. Nous prenons donc un café et une barquette de fraises. Ce goût magique que nous n’avions pas senti depuis presque un an nous redonne de l’énergie pour repartir sur les sentiers. Nous traversons donc Brinchang pour aller voir le temple sans intérêt Sam Poh et prendre le sentier n°2.

Cameron Highlands15

Ce sentier sera très « jungle », avec des montées et des descentes abruptes, un chemin difficile et technique, mais plutôt plaisant car seuls les bruits des oiseaux et des cigales perturberont notre concentration. Le sentier n°2 débouche sur le n°3 qui nous amènera à un petit refuge, croisement de plusieurs sentiers. Les jambes commençant à fatiguer (déjà plus de 4h de marche intense), nous choisirons le n°5, plus court accès à Tanah Rata. Ce sentier n°5 est aussi plaisant, plat et facile. Nous y croiserons même un faisan avant d’arriver non loin de la station de bus de Tanah Rata. Les cinq heures de marche nous font ressentir le besoin d’aller prendre une douche et de se reposer. Ce que nous ferons le reste de l’après midi puisque comme à l’accoutumée, une grosse averse se déchaîne aux alentours des 16h30/17h00.

Nous sortirons ensuite à la pêche aux informations concernant la location de scooters pour le lendemain, puis retournons à la cantine indienne de la ville. Riz, curries de légumes sur feuille de bananier, naans et lassis, le ventre est prêt à éclater avant de dormir.

30 juin 2017

Dernière matinée aux Cameron Highlands, et après un petit déjeuner matinal, nous allons donc louer un scooter pour nos dernières visites.

Première impression, les scooters ici sont des bouses qui n’avancent pas. Nous allons donc tranquillement au Gunung Brinchang, alors que toutes les agences de tourisme interdisent d’y aller en scooter. Le sentier pédestre étant fermé et ne faisant pas vraiment confiance à la mafia des taxis et des tour-operators, nous bravons l’interdiction et même si effectivement cela grimpe bien, le scooter pas très puissant nous amènera quand même au sommet. Bon il faudra rester en première et le moteur chauffera un peu mais nous y sommes arrivés. Et malheureusement, ce sera un flop, puisque le sommet est colonisé par une antenne satellite, et qu’aucune vue n’est dégagée. Rageant ! En fait, il vaut mieux s’arrêter un peu avant, au parking de la Mossy Forest, et grimper le Gunung Irau à pied. Malheureusement le temps nous manquera pour cette randonnée pédestre d’environ 6 km aller/retour, et c’est déçus que nous retournons au pied de la montagne.

Nous bifurquons ensuite pour aller visiter la BOH Sungei Palas, une des plus grandes plantations de thé de la région. Le paysage est sublime et redonne un peu de baume au coeur.

Cameron Highlands12

Cameron Highlands1

Un petit musée et une boutique permettent aux visiteurs d’en apprendre un peu plus sur la production de thé. D’habitude il y a même des visites guidées gratuites qui nous emmènent aussi à l’usine de la plantation, mais comme les récoltes sont faibles à cette époque de l’année, il n’y a pas encore de production. Nous y achèterons une petite boite de thé des Cameron Highlands, que nous dégusterons à notre retour en France puis reprendrons le scooter pour retourner à Tanah Rata.

Après avoir retourné la machine à l’agence de location, nous récupèrerons nos sacs pour aller manger une dernière fois à l’indien, puis prendrons le bus pour le Penang, notre prochaine destination.

Notre guest house à Tanah Rata : Le Cameronian Inn, 100 RM la chambre double, salle de bains commune. Très propre et agréable, la propriétaire veille au grain et les petites affichettes collées un peu partout rappellent aux guests tout ce qu’il ne faut pas faire. Petits déjeuners simples mais pratiques possibles.

Location de scooter : 30 RM les 4 heures, 10 RM le casque supplémentaire (1,70 RM d’essence)

Bus Tanah Rata – Butterworth : 32 RM/p

Ferry Butterworth – George Town : 1,20 RM/p


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s