INDONÉSIE – Bali – Amed

8 août 2017

AMED

Notre dernière nuit sur Nusa Penida s’achève, et nous prenons donc la route pour Sampalan.

Le ferry part à 9h00, il nous faut donc y être vers 8h15. Une fois acquitté notre ticket, nous embarquons et le ferry part à l’heure. Une heure de traversée plus tard sur un bateau nettement moins fréquenté qu’à l’aller, nous débarquons à Padangbai. De là, nous négocions un transport pour Amed. Nous nous retrouvons donc dans un Bemo, à 5 avec les sacs, pour environ deux heures de route la porte ouverte pour avoir un peu d’air.

Nous longeons enfin la côte pour arriver à notre homestay, le Bukit Indah. Et là c’est le bonheur. Chambres vastes, salles de bain propres et surtout une petite terrasse avec une vue exceptionnelle sur la mer. Nous posons les sacs et allons directement en bas de l’hôtel nous baigner. Une petite plage de galets est en effet à deux minutes de marche, et la petite trempette rafraîchissante est plutôt agréable.

Nous allons ensuite nous doucher, puis manger un morceau. Ce ne sont pas les warungs qui manquent et nous choisissons le plus simple, juste à côté de notre homestay. Un peu long à avoir les plats mais tout y est très bon.

Une petite sieste réparatrice et nous allons ensuite boire un verre et diner le long de la plage de Jemeluk. Nous y goûtons l’alcool local, l’Arak, à base de sève de cocotier. Vraiment pas bon, mais c’est l’alcool local donc nous lui faisons quand même honneur en terminant notre verre. Nous enchaînons sur un burger végétarien puis il est temps de retourner à la chambre et nous coucher.

9 août 2017

Après notre petit déjeuner oeufs brouillés, pancakes et jus de fruit, nous prenons les scooters que nous avons loués à l’hôtel. Le convoi part ainsi en direction de la plage de Jemeluk, pour une petite session de snorkelling. Nous enfilons les palmes, le masque et le tuba, puis nous mettons à l’eau. De la vie, mais peu de couleurs et de coraux, nous resterons quand même une petite heure à l’eau (moins pour les frileux) à regarder ce qui se passe sous l’eau.

Amed37

Un petit verre sur la plage, puis nous rentrons à l’hôtel nous doucher avant de retourner au restaurant d’à côté. Toujours aussi long, mais toujours aussi bon, nous évitons ensuite la chaleur et prenons un peu de repos dans la chambre.

Nous ressortons en fin d’après midi pour explorer une autre partie de la plage de Jemeluk, toujours en snorkelling. L’heure avancée nous permet de voir les prédateurs de sortie comme les barracudas ou les rascasses volantes, mais aussi des platax, des raies pastenagues, des anguilles de sable ou des poissons clowns. Nous y verrons également un petit temple immergé, en nous demandant ce qu’il fait là.

DCIM100GOPROGOPR1303.

Retour aux chambres pour une douche rapide et nous partons à la recherche d’un restaurant pour ce soir. Nous nous arrêtons d’abord boire un verre dans un café où un petit groupe local joue quelques reprises. Bon ce ne sont pas les Stones, mais le temps d’une bière ou d’un Arak, cela fait l’affaire.

Nous continuons notre tournée pas loin de l’hôtel où un autre bar permet à un jeune groupe de divertir les clients. Nous y buvons une nouvelle tournée et y mangeons au son de classiques reggae (Bob Marley principalement), puis des chansons un peu plus surprenantes dans cette partie du monde. Les français étant très nombreux à Bali, les locaux se sont en effet adaptés et nous entendrons donc Christophe ou Louise Attaque au fin fond de l’Indonésie.

Il est désormais tard et il est temps d’aller se coucher, une randonnée assez difficile nous attend demain matin.

10 août 2017

Nous nous levons donc très tôt ce matin et après le petit déjeuner classique, nous enfourchons nos scooters direction Seraya. La route le long de la côte est une merveille, et nous assistons au retour des nombreux pêcheurs.

Amed68

Nous traversons des villages peu peuplés et apparemment peu fréquentés par les touristes. En effet, nous ne croisons pas d’occidentaux et les enfants des villages nous donnent du « Hello ! » à tout va.

Nous verrons aussi des hordes de gamins aux couleurs de leur école, répétant les marches militaires qu’ils vont exécuter lors des festivités du 17 août, jour de la fête nationale indonésienne.

Amed65

Nous arrivons donc à Seraya, au pied de marches d’escalier. Nous avons prévu d’atteindre le sommet du Gunung Seraya en traversant des temples le long du sentier. Équipés de sarongs prêtés par des habitants, nous commençons notre ascension. Le premier temple, le Pura Bhur Loka, est atteint en dix minutes, et nous continuons.

Amed64

Amed50

La montée est ardue, escarpée et en escalier. Les nuages commencent à arriver et au bout d’une demie heure très difficile, nous atteignons le second temple. Là, les nuages et les singes qui peuplent la forêt nous forcent à nous arrêter et faire demi-tour. En effet, nous n’avons pas envie de revivre un flop comme au Mont Batur. La vue ne sera certainement pas dégagée, et les singes nous montrent bien que nous sommes chez eux, et pas forcément bienvenus. Et faire deux heures de marche difficile pour ne rien voir au bout n’est pas dans les objectifs du jour.

Amed56

La descente se fait tranquillement et les singes nous accompagnent pour aller chaparder quelques offrandes dans le premier temple.

Amed51

Une fois arrivés en bas, nous rendons nos sarongs et reprenons les scooters pour rentrer à l’hôtel. La route est toujours aussi agréable et nous prenons plaisir à la refaire.

Amed47

Déjeuner à l’hôtel, petite sieste, et nous décidons d’aller voir le coucher du soleil sur la baie depuis le Sunset Point, un bar qui a l’exclusivité du site. Nous commandons à boire et profitons largement du spectacle. La vue sur la baie au coucher du soleil est magique, avec en toile de fond le Gunung Agung, plus haut volcan de Bali.

Amed44

Après ce régal, direction un petit resto pour terminer cette bonne journée. Puis retour aux chambres pour un coucher tôt, demain il faut être en forme pour deux plongées matinales.

11 août 2017

Aujourd’hui nous allons effectuer nos premières plongées à Bali. Et Sandy et Touf feront leur baptême. Il faut d’abord changer d’hôtel puisque nous n’avions pas prévu de rester aussi longtemps et il n’y a plus de dispos. Nous n’allons pas loin puisqu’au même tarif nous irons juste à côté, le Titi Sedana tenu par la même famille.

Après le petit déjeuner à base de crêpes balinaises délicieuses, nous allons au club de plongée Abyss, tenu par des français. Direction ensuite Tulamben pour accéder au site de plongée.

Notre première exploration se fera sur la célèbre épave du Liberty, un cargo américain coulé par les japonais lors de la seconde guerre mondiale. Cette épave est plutôt fréquentée, mais il y a une bonne raison. Le site est superbe, la visibilité exceptionnelle et la plongée est très agréable. De la vie, des coraux, une belle lumière, nous nous régalons pendant une petite heure.

Une petite pause d’une heure nous est proposée et un thé et des crêpes nous feront patienter. Puis départ pour une seconde exploration sur le site The Wall, un tombant près de l’épave. Une nouvelle petite heure dans un aquarium le long d’un tombant et la matinée s’achève. Deux belles plongées même si au niveau sécurité, faire la plongée profonde en deuxième avec un intervalle aussi faible fait un peu tache. Pas grave nous avons quand même bien profité de la matinée dans une bonne ambiance et allons déjeuner à l’hôtel, le « long à servir mais bon ». Nous sommes ainsi parés pour une petite sieste.

Reposés, nous enchaînons sur un petit apéro sur la terrasse avec vue sur la mer en attendant Sandy et Touf partis retrouver des amis de passage à Amed.

Une fois au complet, nous allons diner au Warung Celagi où nous goûterons le Nasi Campur, riz blanc, tempe et sauce piment assez relevée.

Enfin, nous retournons à la chambre pour nous coucher après cette journée bien remplie.

12 août 2017

Dernier jour à Amed, et nous décidons de le passer à faire du snorkelling sur les petites plages que nous avions repérées sur la route de Seraya.

Après le petit déjeuner, nous prenons donc les scooters pour aller voir une seconde épave. Il s’agit d’un petit bateau japonais qui a coulé à 50 m de la plage et qui gît peu profond. La visibilité y est très bonne et il y a énormément de vie sur l’épave, mais les courants sont extrêmement forts. Difficile donc de rester longtemps admirer le site, très joli.

Une fois secs, nous reprenons les scooters pour nous arrêter sur une petite plage pas fréquentée du tout. Un peu de snorkelling avec cette fois une eau chaude et pas de courant. Une petite heure à admirer les fonds, avec en prime un petit passage de poissons volants juste à côté de moi.

Amed21

Nous séchons tranquillement au soleil, puis il est l’heure de déjeuner. Après un passage rapide à la douche, nous allons tester un resto assez réputé, le Galanga. Un peu plus cher sans être dans l’excès, nous nous régalons de la cuisine indonésienne revisitée par une cuisinière française. Certainement le meilleur restaurant que nous ayons fait en Asie. Bon, nous n’avons pas non plus fait beaucoup de restaurants de cette gamme, mais celui là valait vraiment un craquage budgétaire.

Repus et comblés, nous nous promettons de revenir ce soir. Une petite douche, une petite sieste, puis nous décidons de terminer cette journée snorkelling sur la plage de Jemeluk, en admirant le coucher du soleil sur la plage. Peu de visibilité mais pour notre dernière baignade à Amed, nous nous en contenterons tant le cadre est magnifique.

Amed2

Amed38

Retour à l’hôtel pour réserver un transport pour le lendemain, douche, et nous voilà repartis au Galanga. Salade asiatique, burger végétarien, curry de jaquier, tout est une nouvelle fois très bien cuisiné. Nous craquerons sur un dessert, une excellente coupe de glace maison gigantesque. Parfait pour la digestion ! Il est ensuite l’heure d’aller se coucher et de passer notre dernière nuit à Amed.

Nos hébergements à Amed :

  • le Bukit Indah, 350 000 rp la chambre double avec salle de bain. Très propre, grande chambre très confortable et emplacement idéal, un peu à l’écart mais proche de l’essentiel. Vue sur la mer exceptionnelle, petit déjeuner compris, location de scooters, laverie à la pièce. Également location de matériel de snorkelling mais à éviter absolument. Propriétaires très sympas.
  • le Titi Sedana, 350 000 rp la chambre double avec salle de bain. Un peu moins propre que le précédent mais largement acceptable. Mêmes commodités, sans la vue (400 000 rp pour avoir la vue sur la mer)

Location de scooters : 60 000 rp la journée (35 000 rp d’essence pour le séjour)

Location de matériel de snorkelling : entre 40 000 et 50 000 rp le set/p

Plongée sous marine : 2 plongées avec Abyss, 800 000 rp/p tout compris. Bonne ambiance, tenu par des français, nous avons passé une bonne matinée. Pour les puristes, l’intervalle et l’ordre des plongées étaient « limite ».

Taxi Amed / Pancasari : 600 000 rp la voiture


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s