CHILI – Santiago du Chili

13 octobre 2017

SANTIAGO DU CHILI

C’est donc le même jour que notre départ de Nouvelle-Zélande que nous posons le pied pour la première fois en Amérique du Sud, à Santiago du Chili.

Pour bien commencer le séjour, nous avons très peu dormi dans l’avion, nous prenons le décalage horaire en pleine face, et pour couronner le tout, il va nous falloir pas moins de 2 heures pour passer l’immigration et sortir de l’aéroport.

Nous prenons donc le bus pour arriver au centre de la capitale chilienne, puis marchons environ trois quarts d’heure, sac sur le dos, pour arriver à notre auberge de jeunesse fatigués.

Après avoir pris une bonne douche, nous discutions pas mal de temps avec nos colocataires, un couple de français qui a déjà passé un petit moment en Argentine. Nous échangeons nos expériences, prenons les contacts, puis il est temps de se coucher pour entamer une très longue nuit, indispensable avant d’être frais pour visiter Santiago.

Bus aéroport – Centre de Santiago : 1800 CPL/p

 

14 octobre 2017

Notre première nuit à Santiago a été coupée plusieurs fois, la faute au décalage horaire. L’auberge de jeunesse où nous sommes en dortoir n’aide pas non plus, la musique étant forte et jusque tard. Après notre petit déjeuner, composé ici de muesli, yaourt, crêpes et toasts, nous partons en exploration dans la capitale chilienne. Et comme toujours, c’est à pied que nous prenons la température.

D’ailleurs, le ciel bleu et la chaleur font du bien après un mois en Nouvelle-Zélande où la météo n’aura pas été la meilleure chose à signaler. Nous allons donc nous balader dans les rues animées de Santiago, en nous dirigeant vers la Cerro San Cristobal. Ici, nous avons le choix entre prendre le funiculaire ou monter au sommet à pied. Bien sûr, nous choisirons l’option la plus active, ce qui va nous permettre de bien nous dégourdir les jambes. Pendant une heure, nous grimperons donc en compagnie de pas mal de locaux venus pour l’occasion en tenue de sport.

Arrivés au sommet, nous y découvrons une chapelle, un chemin de croix, et une énorme statue de la Vierge dominant la ville, nous rappelant que les chiliens sont extrêmement croyants et leur société influencée par la religion. Par exemple, le divorce n’a été autorisé qu’en 2004 et l’avortement est toujours illégal.

Nous découvrons également une belle vue de la ville située au pied des Andes, mais aussi qu’un épais nuage de pollution recouvre la capitale, nous confirmant ainsi que Santiago est la ville la plus polluée d’Amérique du Sud.

Santiago36

Santiago34

Santiago30

Santiago27

Nous redescendons ensuite au coeur de la ville, et nous nous arrêtons à la Chascona. Cette maison a appartenu à Pablo Neruda, le célèbre poète chilien ayant obtenu le prix Nobel de littérature. Elle est devenue un musée et la visite est plutôt intéressante. La Chascona est une maison qui a permis au poète d’installer sa maîtresse, qui deviendra ensuite sa femme, et tout à l’intérieur nous confirme que Neruda était un artiste. Les pièces ne sont pas conventionnelles, la décoration encore moins, mais tout est fait avec goût et l’ensemble donne une très belle demeure.

La visite terminée, nous passons par le quartier animé de Bellavista, puis l’artistique Barrio Larrista.

Santiago23

Sur le chemin, nous mangeons rapidement des galettes de maïs aux légumes et un genre de nem, quelques fruits, le tout en admirant un artiste de rue qui offre son art aux automobilistes coincés au feu rouge. Puis nous prenons la direction de la chambre pour une petite sieste.

Santiago24

Après ce repos indispensable, nous allons à la découverte de la célèbre Plaza de Armas. Cette grande place en plein centre est une merveille. Les bâtiments qui l’entourent sont magnifiques, notamment la Catedral Metropolitana, et l’agitation qui y règne rend le lieu très vivant. Petits spectacles de rues, artistes plus ou moins doués, tout est fait dans la bonne ambiance et jusque dans les rues avoisinantes, la musique, la danse ou tout autre art de rue y sont exécutés avec passion. 

Santiago12

Santiago16

Santiago20

Santiago17

Nous terminons la visite d’aujourd’hui par un repas rapide dans une crêperie à la française, et retournons à l’auberge pour passer la fin de soirée à vaquer à nos occupations. Enfin, nous nous couchons assez tard, n’ayant toujours pas digéré complètement le décalage horaire et la fatigue du voyage.

 

Entrée La Chascona : 7000 CLP/p avec audioguide

 

15 octobre 2017

Nous étions samedi soir, et la musique, les va-et-viens constants dans la chambre et notre sommeil léger ne nous ont pas permis de faire une très bonne nuit.

Nous nous levons quand même motivés, et après le petit déjeuner, nous sortons pour nous diriger au centre culturel de la Moneda. Une exposition sur l’icône de la Pop Art Andy Warhol y est organisée, et c’est l’occasion d’en savoir un peu plus sur cet artiste. Nous (re)découvrons ses plus célèbres oeuvres (portrait coloré de Marylin Monroe), ses publicités avant gardistes (pour la soupe Campbell par exemple), et la visite est très intéressante.

Santiago9

Santiago4

Notre prochaine étape à Santiago va nous amener au musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme, à environ trois quarts d’heure à pied de la Moneda. Cette petite marche dans la capitale va nous apprendre que le dimanche matin, tout est fermé, les rues sont désertes et aucune trace d’activité n’est à signaler, à part quand même un marché assez conséquent concentré sur deux ou trois rues.

Nous arrivons ensuite au musée en question, et nous prenons l’audioguide pour éviter de passer à travers des informations importantes. Ce musée est dédiée à l’époque la plus sombre de l’histoire chilienne, la dictature imposée par le général Pinochet de son coup d’état le 11 septembre 1973 à sa chute le 11 mars 1990. Durant cette dictature, des opposants, avérés ou non, ont été prisonniers arbitrairement, torturés et exécutés sans procès. Certains corps n’ont même jamais été retrouvés, d’autres étaient jetés à la mer et aucune information ne filtrait aux familles des victimes. Le pays vivait dans la peur de la répression et les libertés fondamentales y ont été abolies.

Ce musée, plutôt bien fait, rappelle que l’histoire, même si par définition appartient au passé, ne doit pas être oubliée pour éviter de commettre à nouveau certaines erreurs.

Nous quittons les lieux après avoir répondu à un questionnaire d’une étudiante coréenne sur le but de notre visite ici, puis prenons le métro pour retourner sur la Plaza de Armas. L’ambiance y est à nouveau agitée et les vendeurs à la sauvette parsèment la place et les rues qui vont nous amener au Mercado Central. Nous déambulons dans ce marché à la recherche de quelque chose à manger, mais à part les stands habituels de fruits, légumes et poissons, ce sont des restaurants loin d’être bon marché qui sont en place. On se croirait à la Foire Gastronomique, chère aux dijonnais.

Santiago2

Nous quittons donc le marché et allons du côté de l’hôtel pour manger une empañada au fromage, avant de rentrer pour une courte sieste.

Le repos fait du bien et nous retournons à notre petite crêperie à la française, manger des tartines gratinées. Nous nous rendons ainsi compte que cela faisait des mois que nous n’avions pas mangé quelque chose qui sortait d’un four…

Nous terminons la soirée à l’auberge et nous nous couchons assez tôt, un petit trajet en bus nous attend demain.

Notre auberge de jeunesse à Santiago : le Santiago Backpackers, 18 500 CLP la nuit pour deux personnes (deux lits en dortoir) avec petit déjeuner (sucré et à volonté). Extrêmement bien placée, mais bruyante. La propreté peut être améliorée mais nous avons vu bien pire. Mais tous ces défauts sont réellement gommés par l’emplacement exceptionnel de cette auberge.

Entrée à la Moneda : gratuit de 9h à 12h

Entrée au Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme : gratuit – 3000 CLP pour un audioguide

Bus Santiago – Valparaiso : 4000 CLP /p avec la compagnie Pullman. Le bus est à prendre au terminal Alameda (station de métro Universidad de Chile), les billets peuvent être pris sur place, il y a des bus toutes les vingt minutes environ.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s