CHILI – Punta Arenas

15 novembre 2017

PUNTA ARENAS

Nous nous levons à la fraîche malgré la fatigue et allons prendre notre petit déjeuner sans nous presser. Les sacs sont faits, et nous partons pour la station de bus afin de prendre le premier transport disponible pour Punta Arenas.

Une heure d’attente, puis nous montons dans un bus et 2h30 de route plus tard, nous débarquons à Punta Arenas. Nous sommes déposés juste à côté de notre hébergement et c’est chez une famille chilienne que nous posons cette fois nos sacs pour deux jours.

Après avoir pris des informations auprès de Valéria, la jeune femme qui nous accueille, nous allons au terminal maritime Tres Puentes à dix minutes de là, balayés par des rafales de vent  froid assez impressionnantes. Nous y réservons un ferry pour le lendemain à destination de la Isla Magdalena. C’est le point d’intérêt principal (le seul ?) de la région, une île abritant une énorme colonie de manchots et après le flop à Chiloé, nous ne voulons pas manquer cette occasion d’observer ces petits êtres.

Réservation en poche, il nous faut ensuite aller faire les courses. Dans le secteur, pas moins de trois grandes surfaces sont disponibles, mais aucune ne vend de fruits et légumes ! Nous trouvons quand même une boutique mais le choix est très restreint.

Bref, nous rentrons ensuite à l’hébergement et nous faisons à manger. Tortillas aux légumes et tarte aux fruits, nous sommes ensuite parés pour aller au lit et nous endormir très rapidement. La fatigue du W est toujours là !

16 novembre 2017

Aujourd’hui, nous nous levons avec la ferme intention de passer une belle journée puisque nous avons rendez-vous avec les manchots. La météo est grise mais le vent est tombé.

Ce matin, notre mission est d’aller au centre-ville effectuer quelques formalités pour la suite. Nous prenons donc un bus local et arrivons au Centro de Punta Arenas. Nous passons rapidement sur la place « centrale » de la ville et allons à la station de bus. Il nous faut confirmer notre départ pour Ushuaïa qui aura lieu le lendemain, puis devons aller faire les courses pour les deux jours suivants.

Punta Arenas41

Pas vraiment motivés à en faire plus ce matin, nous zappons la visite du « célèbre » cimetière de Punta Arenas pour retourner à l’hébergement. Nous nous faisons à manger puis c’est l’heure de partir pour le terminal maritime. Là, on nous annonce que le bateau a une heure de retard, et après l’attente nous embarquons.

Le ferry comporte une cabine et nous sommes donc abrités pendant les deux heures de trajet. Nous discutons avec un couple de parisiens et peu avant l’arrivée à la Isla Magdalena, nous avons la chance de pouvoir observer des dauphins blancs et noirs croisant à quelques mètres du bateau.

Le phare de l’île est en vue et le débarquement est proche.

Punta Arenas40

Nous posons alors à peine le pied sur l’île que nous sommes accueillis par des centaines de manchots qui se promènent à quelques mètres de nous. Nous longeons un petit sentier aménagé pour la visite, mais nous sommes bel et bien au beau milieu de la colonie.

Punta Arenas23

Punta Arenas34

C’est la période de reproduction et les femelles attendent l’éclosion des oeufs d’une semaine à l’autre. Nous assistons donc à la construction des nids qui accueilleront les nouveaux nés. En se relayant, les couples vont cueillir de l’herbe pour la ramener au nid, et le ballet de ces petits êtres à l’air maladroit est vraiment un joli spectacle, le tout surveillé par des goélands, des oies, des cormorans et des skuas (grands prédateurs des petits manchots) survolant la colonie.

Punta Arenas18

Punta Arenas12

Punta Arenas7

Nous passons ainsi une heure sur le petit sentier à observer les manchots de Magellan et les autres habitants de l’île, puis c’est l’heure de repartir. Et même si le vent et le froid sont pinçants, nous aurions bien aimé rester encore un peu pour profiter de ce moment.

Punta Arenas28

Le retour en ferry est bien plus agité que l’aller et la mer fait tanguer l’embarcation. Nous aurons quand même le privilège d’apercevoir en fin de journée des baleines au loin. Nous voyons surtout les jets d’eau provoqués par leur respiration, mais nous distinguons quand même un dos et un aileron ne laissant aucun doute sur la présence de ces géants des mers dans les eaux chiliennes.

Enfin, nous arrivons en début de soirée à Punta Arenas et allons directement à l’hébergement nous faire à manger. Purée, frita, fruits, le diner est très bon et une fois les sacs faits pour le lendemain, il est temps de nous endormir la tête remplie de petits animaux blancs et noirs.

Notre hébergement à Punta Arenas : chez Valeria (Air B’n’B) : 25 euros la chambre, cuisine disponible, salle de bain privée, sympathique et à deux pas du ferry. Le bus pour aller au Centro est également tout près.

Ferry pour Isla Magdalena : 50 000 CLP /p a/r

Bus Punta Arenas – Ushuaïa : 25 000 CLP /p


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s