COSTA RICA – Monteverde

11 janvier 2018

SANTA ELENA ET LE MONTEVERDE

Ce matin, nous devons prendre la route pour traverser la moitié du pays et nous rendre à Santa Elena. Notre plan de base était de faire étape au Cerro Chirripo, mais la politique de quotas du SINAC nous est fatale puisqu’il n’y a plus une seule disponibilité avant deux semaines. Cela va donc nous obliger à rouler toute la journée…

Après le petit déjeuner, nous grimpons dans le 4×4 pour une heure et demie de piste cabossée et boueuse ponctuée de traversées de rivières. Puis la route s’améliore et jusqu’à Uvita puis Quepos, nous longeons au son des vieux tubes de Radio Dos (99.5) la paisible côte sud qui nous a enchanté.

Nous arrivons ensuite à Jaco, une station balnéaire totalement différente de ce que nous avons pu voir jusqu’à présent. Ici, l’immense plage est bordée de gros complexes hôteliers et les boutiques de souvenirs accueillent les nombreux touristes. À la recherche d’un endroit tranquille et sauvage pour terminer notre périple, nous sommes certains que nous ne choisirons pas cet endroit totalement aux antipodes de ce à quoi nous aspirons.

La dernière partie de la route est une route de montagne, qui va même se terminer en piste de 4×4 un peu plus difficile. Nous prenons un Tico en stop et arrivons en fin d’après midi à Santa Elena, village sans charme et ayant pour seul intérêt d’être la porte du parc national de Monteverde.

Nous prenons ensuite possession de notre chambre et allons au supermarché faire quelques courses. Nous nous faisons à manger dans la cuisine de l’hôtel, et la fatigue accumulée du trajet nous impose d’aller nous coucher tôt.

12 janvier 2018

Ce matin, nous nous levons très tôt pour être au parc Monteverde avant la foule. Nous prenons donc l’excellent petit déjeuner de la Casa Tranquilo et montons dans notre véhicule pour combler les quelques kilomètres qui nous séparent de l’entrée d’un des parcs les plus populaires du Costa Rica.

Nous sommes quand même prévenus, ce n’est pas ici que nous verrons des animaux à foison, et nous sommes préparés à une éventuelle déception, surtout après ce que nous avons vécu à Bahia Drake et au Corcovado.

Nous nous acquittons du (très cher) droit d’entrée et commençons à arpenter les sentiers aménagés du Monteverde. L’objectif du jour est d’apercevoir l’emblématique quetzal, et nous guettons donc le moindre mouvement de branche ou sifflement.

Monteverde1

Au gré de notre balade, nous apercevons des colibris volant à toute vitesse, quelques oiseaux significatifs et par chance, une bande de capucins. Ces petits malins nous jettent carrément le reste de leur nourriture à la tête et cela anime un peu notre matinée. Oui car comme prévu, le Monteverde est un parc très populaire et même un incontournable d’une visite au Costa Rica, mais nous avons bien du mal à comprendre pourquoi. Le droit d’entrée est exorbitant et la forêt est certes très jolie mais à moins d’être expert en botanique, il est plutôt difficile de l’apprécier à sa juste valeur. Quant aux oiseaux, stars du parc, nous avons pu observer bien plus d’espèces en sirotant un café à Bahia Drake ou à Uvita. Et comme notre ami quetzal ne veut pas se montrer aujourd’hui, nous ressortons bredouilles et avec un sentiment très mitigé. Le parc du Monteverde ne nous laissera donc pas un souvenir impérissable et nous rentrons à l’hôtel la tête basse.

Monteverde3

Monteverde8

Monteverde10

Monteverde16

Nous nous arrêtons dans une soda pour manger un bon casado de poisson, puis allons faire la sieste.

Nous prenons ensuite un café au restaurant de l’hôtel et pouvons y observer un couple de trogons (de la famille du quetzal) très colorés à quelques mètres de nous. Nous allons ensuite faire nos courses pour ce soir. Au menu du diner, burritos aux légumes arrosés de bière locale. Pura Vida !

Monteverde19

Au moment de nous endormir, nos voisins entreprennent une partie de jambes en l’air et les murs fins de la chambre nous permettent d’en profiter. Quand il y a de la gêne…

Parc du Monteverde : 22$ US /p

13 janvier 2018

Le petit déjeuner est toujours aussi bon à la Casa Tranquilo et après avoir fait nos sacs, nous prenons le véhicule pour aller grimper le Cerro Amigos, une colline censée nous offrir une belle vue des environs.

Nous arrivons sous le soleil au parking d’où le sentier part et attaquons les trois kilomètres d’ascension. Première information, le sentier est plus une piste de 4×4 boueuse et n’est pas forcément agréable. Puis le temps se gâte. En un quart d’heure, les nuages font leur apparition et la pluie se met à tomber. Le sentier ne nous convient pas et la vue est bouchée, il ne nous en faut pas plus pour que notre motivation tombe à 0 et que nous rebroussions chemin. Tant pis pour le Cerro Amigos !

Après ce flop, nous prenons la direction de La Fortuna, notre prochaine étape. Le GPS (maps.me) nous annonce 30 km et nous tombons dans un piège. En effet, le trajet proposé est une piste de 4×4  de moins en moins praticable, et au bout d’une demie heure, ce sont carrément des chemins de champ boueux qui nous sont imposés. Nous tentons le coup jusqu’à un panneau indiquant que la suite est interdite aux véhicules et devons nous rendre à l’évidence. Nous rebroussons donc chemin et à la première habitation, un lodge perdu au fin fond de la forêt, nous demandons notre route. La réponse est sans appel, la route pour La Fortuna, ce n’est pas par là. Il faut retourner à Santa Elena et prendre la direction de Tilaran puis Arenal, ce qui donne en fait une centaine de kilomètres. Le GPS a trouvé ses limites et vient donc de nous faire perdre une heure à rouler sur une piste très difficile.

Notre hébergement à Santa Elena : la Casa Tranquilo, 25 $US la chambre double avec un super petit déjeuner. Bien placé, cuisine et sanitaires propres, rien à dire.

Attention, pour aller de Santa Elena à La Fortuna, il faut passer par Tilaran et prendre ensuite la direction d’Arenal.

Santa Elena – La Fortuna : 100 km, 3 heures


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s