COSTA RICA – Cahuita

18 janvier 2018

CAHUITA

La route pour aller à Cahuita est une bonne route asphaltée mais très empruntée, notamment par les poids lourds. Nous avançons donc à faible allure mais nous ne sommes pas pressés. À Limon, le flot de poids lourds s’arrête pour décharger au port et la fin du trajet est plus fluide.

Nous arrivons en fin de journée à Cahuita, et nous nous sentons tout de suite raccords avec ce que nous recherchons pour notre séjour ici. Le village est tranquille et authentique, l’hébergement est paisible et la terrasse commune de notre bungalow donne sur un jardin très vivant.

Nous sommes d’ailleurs accueilli par deux agoutis ayant élu domicile dans le coin et par les hurlements significatifs de singes-hurleurs.

Cahuita24

Après une rapide installation et une bonne douche chaude, où nous surprenons le voyeurisme d’une rainette à yeux rouges, nous ressortons pour trouver un bon restaurant. En effet, aujourd’hui c’est mon anniversaire et nous comptons fêter cela comme il se doit. C’est donc au Sobre Las Olas, un établissement plutôt bien côté que nous nous retrouvons autour d’une bouteille de vin chilien, de langoustine et de poisson à la Caraïbéenne. Le dîner est délicieux et nous nous octroyons un bonus avec un dessert.

Il faut ensuite rentrer à l’hôtel où les chauve-souris se gavent de bananes, et le sommeil ne met pas longtemps à venir après cette longue journée.

19 janvier 2018

L’habitude nous fait lever tôt ce matin, et nous comptons bien profiter de la journée pour ne rien faire et nous reposer. C’est notre principe pour ces trois jours sur la côte Caraïbes.

Nous nous faisons un petit déjeuner de champions avant d’investir les hamacs et fauteuils de la terrasse. L’endroit est vraiment agréable et le jardin est peuplé d’oiseaux tous plus colorés les uns que les autres. Avec un bon livre, nous écoutons les sons de la nature et observons les habitants du jardin. Oiseaux, écureuils, agoutis, iguanes, c’est un festival qui nous est proposé au pied de notre terrasse.

Cahuita19

Cahuita21

Cahuita25

À l’heure de l’apéro, nous décidons de sortir acheter des bières et voir un peu ce qui se passe à Cahuita. L’information que nous redoutions ne met pas longtemps à apparaître, les plages sont totalement inaccessibles. La faute à la tempête tropicale qui est passée ici aussi. L’océan recouvre les plages et y a rejeté beaucoup d’arbres. Pas grave, le temps ne se prête pas au farniente sur la plage et la terrasse de notre bungalow suffit à notre bonheur.

Cahuita1

En marchant le long de la plage, le festival animalier continue puisque nous voyons trois paresseux en pleine activité. Bon, leur seule et unique activité est de manger des feuilles à une lenteur exaspérante, mais observer ces animaux en pleine rue est quand même plutôt sympa. Certains utilisent carrément les fils électriques !

Cahuita5

Cahuita6

Puis trois toucans viennent sur un palmier à quelques mètres de nous. Ces oiseaux hyper colorés sont vraiment magnifiques, et après avoir acheté notre apéro, nous rentrons à l’hébergement pour une après midi hamacs, livres et blog. Fait notable, c’est aujourd’hui que nous réservons notre dernier hébergement à San José, et notre dernier bus qui nous amènera dans dix jours de Paris à Dijon, notre QG.

Nous passons ensuite la soirée devant un bon diner et après un film divertissant, les bras de Morphée vont nous bercer pendant la nuit.

20 janvier 2018

La pluie s’est abattue toute la nuit sur Cahuita, mais une accalmie est prévue dans la matinée. Nous prenons donc notre petit déjeuner et nous installons sur la terrasse en attendant un créneau sans pluie tout en continuant de nous régaler avec les habitants du jardin.

Cahuita23

En fin de matinée, nous pouvons ainsi prendre la voiture et nous rendre au parc de Cahuita. Ce parc nous permet de nous balader à la lisière d’une forêt et au bord de l’océan. Malheureusement, les intempéries ont obligé les responsables à fermer une grande partie du sentier et ont fait fuir la faune. La balade est quand même sympa, et même si ce n’est pas aussi fourni en animaux que nous l’aimerions, nous pouvons quand même observer des iguanes, des paresseux, un perroquet et quelques oiseaux marins. Ne faisons pas les blasés !

Cahuita30

Cahuita33

Cahuita28

Nous retournons ensuite à l’hôtel pour un apéro dans les hamacs, puis une session de repos nous attend. Pura Vida !

Cahuita13

Enfin, nous terminons la soirée en cuisine puis dans la chambre pour un petit film, puis vient l’heure de s’endormir après cette grosse (!) journée.

Entrée au Parc de Cahuita : donation. Nous avons donné 5 $US pour deux.

21 janvier 2018

Aujourd’hui, nous décidons de partir un peu en exploration, la météo s’étant grandement améliorée. Le soleil fait même son apparition.

Une fois notre petit-déjeuner englouti, nous prenons la voiture et roulons en direction de Manzanillo, une petite ville abritant quelques plages paradisiaques. Sur la route, nous faisons plusieurs arrêts, la faune étant de sortie. Au bord de la route, nous pouvons donc voir des singes-araignées, des paresseux et des singes-hurleurs. L’un de ces petits monstres n’hésite pas à essayer de m’humilier en urinant à l’endroit où je me tenais la seconde précédente. Ce n’est pas passé loin !

Cahuita36

Nous arrivons ensuite à Manzanillo et malheureusement, la récente tempête a un peu entamé le côté paradisiaque des lieux. Ce n’est donc pas ici que nous poserons notre serviette, et nous décidons de rebrousser chemin.

Notre choix se porte plutôt sur la plage Chiquita, un peu à l’écart et peu fréquentée. La fine langue de sable nous permet de nous installer devant un océan agité où les surfeurs se régalent, et nous passons ainsi une partie de l’après midi en farniente.

Cahuita42

Cahuita44

En revenant à l’hébergement, nous effectuons quelques courses et le retour sur la terrasse et les hamacs est synonyme d’apéro. Puis la cuisine nous accueille pour le dîner, et enfin la chambre pour la dernière nuit ici. Demain nous attend un long trajet jusqu’à Mastatal où nous ferons du volontariat dans une ferme familiale.

Notre hébergement à Cahuita : Las Cabiñas Iguanas, 25 $US la nuit sans petit déjeuner. Excellent hébergement, une chambre dans un bungalow qui en comporte trois (sanitaires partagés). Eau chaude, cuisine avec tout ce qu’il faut, café à volonté le matin. Le plus, le jardin exotique où les oiseaux et les agoutis n’hésitent pas à se montrer. Un arbre est également fourni en iguanes. Bungalow complet aussi disponible.

Cahuita – Mastatal : 300 km, 8 h


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s