IRAN – En route vers Ispahan

10 juin 2019

EN ROUTE VERS ISPAHAN

Pour aller à Ispahan, nous avons pris l’option excursion avec chauffeur. En effet, entre Kashan et Ispahan, certains points d’intérêts peuvent valoir le coup de s’y arrêter. Cette fois nous sommes prévenus d’avance qu’il s’agit d’un chauffeur et non d’un guide et Ahmad, notre chauffeur du jour donc, nous prend à 9h00 à la Guest House. L’itinéraire prévu doit nous amener aux jardin Fin, puis à Abyaneh et enfin à Natanz avant d’arriver à Ispahan.

Notre premier stop sera donc la visite des fameux jardins Fin, inscrits au patrimoine de l’Unesco. Ces jardins sont un havre de fraîcheur avec ses allées arborées, ses canaux et ses fontaines dont l’eau qui s’y écoule provient d’une source naturelle. Les deux pavillons et l’ancien hammam valent également le coup d’oeil et finalement cette première visite du jour est très agréable.

Kashan à Isfahan2

Kashan à Isfahan4

Nous rejoignons alors Ahmad, qui discute avec un local. C’est une constante ici, nous avons l’impression qu’il n’y a pas qu’avec les étrangers que les iraniens aiment engager la conversation. Dès qu’ils ont un moment, ils n’hésitent pas à discuter avec des gens qu’ils ne connaissent pas. Le nouvel ami d’Ahmad nous offre un jus au safran et aux graines de chia. Cette boisson fraîche est excellente et nous remercions cet inconnu qui n’oublie évidemment pas le traditionnel selfie avec nous et sa famille avant d’aller lui aussi visiter les jardins.

Kashan à Isfahan6

Nous reprenons ensuite la voiture et Ahmad, même s’il ne parle pas beaucoup anglais, essaie de communiquer au mieux à l’aide du traducteur de son téléphone. Avec un grand sourire, il nous dit que dans le désert il n’y a pas d’Ayatollahs et qu’Emie peut enlever son foulard. Il nous donne aussi quelques informations le long de la route, comme le passage devant une usine Citroën. Nous comprenons alors mieux pourquoi la moitié des véhicules en Iran sont des 206 ou des 405 ! Mais le plus fun reste à venir.

En plein désert, nous passons alors devant un bâtiment militaire. Là, avec un grand sourire, il nous explique qu’on y fabrique du nucléaire. Nous savions que l’endroit était connu pour l’enrichissement d’uranium et naïf, je lui demande si c’est pour la production d’électricité. Sans se démonter il nous annonce que c’est pour la production de bombes ! Et comme si de rien n’était il continue sa route en se marrant !

En passant, nous prenons un militaire qui va prendre son poste en stop (!), puis continuons notre route vers Abyaneh, un village typique de la région. Quelques arrêts photos plus tard, nous arrivons donc à Abyaneh.

Kashan à Isfahan8

Ahmad nous attend alors à l’entrée du village, mais nul doute qu’il trouvera quelqu’un pour passer le temps à papoter. Cela fait plus de quinze ans qu’il fait le chauffeur sur ce circuit donc il est connu comme le loup blanc.

Abyaneh est un village typique, construit à flanc de montagne et qui a la particularité d’avoir des constructions en terre rouge. Nous déambulons donc dans les petites ruelles sinueuses, alpagués quand même par les vieilles femmes du village en habit traditionnel vendant des objets « artisanaux », jusqu’à la mosquée du village. La balade dans la fraîcheur d’un village de montagne est agréable.

Kashan à Isfahan19

Kashan à Isfahan22

Kashan à Isfahan23

Il est temps ensuite de retrouver Ahmad, pendu au téléphone pour gérer ses « affaires ».

La prochaine étape est le village de Natanz. Sur le chemin, Ahmad n’hésite pas à s’arrêter pour de petites attentions. Ici un champ de roses (malheureusement déjà récolté) qui lui permet d’offrir une fleur à Emie, là un cimetière où il nous explique que les hommes et les femmes ne sont pas enterrés au même endroit et que les hommes sont placés en hauteur (comme dans la vie !). Il est toujours aux petits soins et n’hésite pas à nous offrir le thé ou des douceurs.

Kashan à Isfahan9

Nous arrivons donc à Natanz, et Ahmad nous montre la mosquée du village puis les jardins autour et enfin, un temple du feu zoroastrien. Là, notre chauffeur se met en quête de cueillir des mûres et nous offre de bon coeur sa récolte.

Kashan à Isfahan39

Kashan à Isfahan42

Il nous emmène ensuite à l’atelier du professeur Reza, un célèbre artisan de la région qui travaille la céramique. Son apprenti nous explique brièvement comment il créé ses pièces et nous offre un verre de dugh, du yogourt acidifié avec des herbes hachées. Ce n’est pas mon truc alors qu’Emie est agréablement surprise.

Kashan à Isfahan45

C’est l’heure de déjeuner et Ahmad nous emmène chez un de ses amis qui tient un boui-boui. Nous trouvons enfin un endroit comme nous les aimons. Pas de déco, pas de convenances, des locaux qui viennent s’y restaurer et une cuisine simple mais excellente. Ce sera même le meilleur repas depuis le début. Nous décidons d’offrir le repas à Ahmad et là nous nous rendons compte que nous avons très bien mangé pour une bouchée de pain. Nous nous promettons que pour la suite, même si nous n’en avons pas encore beaucoup vu, nous essaierons de trouver le plus souvent possible ce genre d’échoppes.

Il s’agissait là de notre dernier arrêt et avant de prendre la route pour Ispahan, Ahmad doit faire le plein. Il nous demande alors de sortir de la voiture et de regarder les photos sur les murs de la station. Elles montrent des véhicules qui ont explosé lors du remplissage des réservoirs puisque bizarrement, les véhicules (en tout cas le taxi d’Ahmad) roulent au gaz. Une photo vaut mille mots !

L’heure et demi de route jusqu’à Ispahan se déroule sans encombres et la conduite sportive de notre chauffeur prend tout son sens dans le trafic de cette grande ville. Il nous annonce qu’il est Michael Schumacher, mais il est certain qu’il ne sait pas dans quel état celui-ci est actuellement !

Excursion Kashan – Fin Garden – Abyaneh – Natanz – Ispahan : 20 euros la voiture

Entrée Fin Garden : 200 000 IRR/p

Entrée Abyaneh : 100 000 IRR /p


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s