SAN FRANCISCO – Semaine 2

Lundi 16 septembre 2019

ALCATRAZ

Pendant que les filles se préparent, je ramène la voiture de location. Il faut la ramener dans un parking souterrain, et un autre panneau d’avertissement attire mon regard. Cette fois, l’Etat se décharge de toute poursuite contre les gens qui travaillent dans cet environnement et qui sont donc prévenus que travailler dans un endroit clos avec des voitures, c’est dangereux pour la santé. Bizarre quand même.

Retour ensuite à l’hôtel pour le petit-déjeuner puis départ pour l’école où notre deuxième semaine va commencer.

Nous retrouvons nos camarades de classe et nos profs respectifs, et aujourd’hui Fino nous parlera des premiers secours aux Etats-Unis. Il ne comprend pas pourquoi en Europe nous pensons qu’avoir une trousse de premiers secours et une formation est une bonne chose. En effet, il nous annonce qu’aux Etats-Unis, les témoins d’accidents ou d’agressions n’interviennent pas. Pourquoi ? Parce que s’ils font quelque chose de mal, la victime pourrait porter plainte contre son potentiel sauveur. Seuls les professionnels peuvent donc aider les victimes. Le concept de non-assistance à personne en danger est totalement inconnu pour Fino.

Après le déjeuner pris à l’école, nous retrouvons Margaux pour sa dernière journée à San Francisco. Nous prenons le tramway direction le Pier 33 de l’Embarcadero pour y prendre un ferry direction Alcatraz.

La traversée nous offre une superbe vue de la baie et de la ville, ainsi que du Rock et du Golden Gate Bridge, avec en prime un spectacle de pêche offert par les nombreux pélicans du coin.

Alcatraz3

Alcatraz5

Alcatraz6

Alcatraz7

Nous débarquons à Alcatraz et sommes témoins d’un épisode qui n’inspire pas forcément la fierté pour nous français. En effet, un ranger se tient là et nous explique le fonctionnement de la visite, en mode One Man Show à l’américaine bien sûr. Un groupe de touristes ne s’arrête pas et part à l’aventure sans écouter les consignes. Ils sont rappelés à l’ordre et ont le malheur de dire qu’ils sont français (ou plutôt de Paris devrais-je dire !). Ils deviennent alors la proie de notre présentateur vedette. Et à chaque question qu’il pose, notre petit groupe de frenchies est à côté de la plaque et ne comprend pas. Ils vont même jusqu’à partir avant la fin de la présentation ! Si on nous demande, nous dirons, pour aujourd’hui seulement, que nous sommes belges !

Nous passons ensuite par la pièce où les prisonniers étaient accueillis avec leur paquet contenant serviette, savon, dentifrice, puis récupérons notre audioguide.

Alcatraz10

Alcatraz11

La visite dure environ une heure et demie et est vraiment intéressante. Nous déambulons dans les couloirs d’Alcatraz, passant par « Broadway » et ses cellules, le « trou », le réfectoire, la bibliothèque ou encore la cour, guidés par le programme de la visite et les anecdotes de prisonniers et de gardiens.

Alcatraz15

Alcatraz24

Alcatraz16

Alcatraz20

Alcatraz23

Nous terminons la visite par le passage obligé à la boutique, et nous y rencontrons un ancien prisonnier qui dédicace son livre. C’est un souvenir plutôt sympa et ne manquons donc pas d’acheter son livre avant de lui faire signer. Nous nous sommes quand même renseignés avant, Billy B. n’est ni un assassin ni un violeur. Il a en effet été un jeune faussaire célèbre pour ses nombreuses évasions.

Dedicace Alcatraz

Il est ensuite l’heure de reprendre le ferry pour San Francisco et de profiter une nouvelle fois de la vue offerte dans la lumière de la fin d’après midi.

Depuis le Pier 33, nous faisons un petit crochet pour que Margaux (et pour notre plaisir aussi !) puisse observer les otaries du Pier 39, puis repassons au Fisherman’s Wharf et ses magasins de souvenirs.

Il faut ensuite reprendre le petit tram, d’où nous apercevons une « zinzin » qui se balade en petite culotte et brassière en pleine rue, sans oublier de s’inventer un ami ou ennemi imaginaire bien sûr.

Bref, notre journée n’est pas terminée puisque c’est la dernière soirée de Margaux à SF et nous avons décidé de nous offrir un resto mexicain à Mission. C’est au coin de Valencia et Mission, au Puerto Allegre, que notre choix se porte. L’établissement nous a été conseillé par Pedro, l’intendant de l’école et le conseil a été très bon !

Installés dans un box, bonne musique et bonne ambiance, nous dégustons d’excellents tacos, burritos et fajitas. Accompagnés d’un pichet de margarita, nous passons une soirée très agréable mais il est tard et la fatigue de la journée se fait sentir. La tequila doit faire un peu son effet aussi !

Nous reprenons donc le bus direction l’hôtel en évitant soigneusement le Tenderloin qui à cette heure-ci est vraiment craignos, et ne mettons pas beaucoup de temps avant de tomber de sommeil.

Visite d’Alcatraz : une seule compagnie possible, Alcatraz Cruises. 40$/p avec audioguide. Immanquable lors de tout passage à San Francisco !

Mardi 17 septembre 2019

Aujourd’hui, Fred est un peu nauséeuse, la faute sans doute à la taille gigantesque du burrito de la veille. C’est donc sans elle que nous irons à l’école aujourd’hui après le petit-déjeuner.

Les cours se passent toujours aussi bien, et Fred fera son apparition en milieu de matinée. Cela lui aura au moins laissé le temps de dire au revoir à sa fille repartie travailler à Tahiti.

Pedro et Maya font toujours des bons petits plats au Café de l’école, et nous retrouvons notre chambre à l’hôtel pour un après midi glandouille, le premier du séjour.

Se poser, ne rien faire que surfer sur Internet, lire et dormir un peu même, voilà une après midi comme on les aime lorsqu’on est un peu vannés par un début de séjour sur les chapeaux de roues. Mine de rien nos journées sont bien remplies et ne laissent que peu de place au repos. Nous en profitons pour finaliser l’organisation de notre week-end.

Nous ressortons tout de même faire quelques courses pour manger ce soir, et après un dîner léger, c’est malgré tout assez tôt que nous nous couchons.

Mercredi 18 septembre 2019

NORTH BEACH

Notre routine est rodée, et nous sommes fin prêts à entamer une nouvelle journée.

Cette journée commence bien entendu par les cours d’anglais, et le « zinzin » du jour apparaît en traversant une rue. Ni vraiment homme ni vraiment femme, nous croisons un type qui essaye de s’habiller en femme. Ici, personne n’est dupe, la jupe nous dévoile des jambes poilues, le visage est à peine rasé et le maquillage est négligé. Seules la barrette qu’il a dans les cheveux et la jupe rose nous font penser au genre féminin, mais il ressemble plus à une Mafalda de seconde zone qu’à un travesti haut de gamme.

Bref, les cours se passent bien, et cette fois c’est Emie qui a une anecdote « gilets jaunes ». Sa prof, Bridget, lui a demandé à quelle fréquence elle allait chez le dentiste et ne l’a pas cru lorsqu’elle a répondu une fois par an. Il a fallu qu’Emie insiste pour prouver que c’était non seulement vrai, mais qu’en France nous avons droit à cette possibilité. En effet, cela est totalement improbable pour les américains, qui ne possèdent pas tous une protection sociale sur la santé. Et pour ceux qui ont la chance d’en avoir une, les conditions sont encore loin d’être les nôtres, à moins de passer à la caisse. Et oui, por avoir un niveau de protection à peu près équivalent à ce que nous avons en France, un américain devrait débourser 1000 $ par mois ! A méditer…

Nous ne déjeunerons pas à l’école aujourd’hui puisque nous nous sommes inscrits à une visite de North Beach avec Jacob, l’entertainer de St Giles. Nous prenons donc le bus avec le groupe pour arriver au quartier italien et déjeuner dans une pizzeria. Pizzas végétariennes pour les filles, lasagnes pour moi, ce n’est pas la meilleure cuisine italienne que nous n’ayons jamais mangée mais une chose est sûre, le resto est bien italien. Accent à couper au couteau du cuisto, ligue des champions à la télé, maillot du Napoli pour le serveur, ne manque plus que la Belle et le Clochard dégustant des spaghettis à la bolognaise.

Une fois repus, nous continuons notre visite par la cathédrale St Peter-Paul, un bel édifice catholique.

SF69

Nous déambulons alors dans les rues, Jacob au meilleur de sa forme nous racontant des anecdotes, quelques spécificités du quartier et ses bonnes adresses. L’une d’entre elles est le Condor Club, le premier club de strip-tease « au monde » selon Jacob, et toujours en activité.

Il nous parle également d’un spectacle en immersion appelé Speak Easy. Cette appellation vient de l’époque de la Prohibition, où des bars clandestins étaient approvisionnés par la contrebande. Le concept est plutôt unique puisqu’après avoir acheté sa place pour le spectacle sur le Net, un rendez-vous est donné quelque part dans le quartier. Il faut alors attendre un chaperon et lui donner un mot de passe. Celui-ci vous emmène alors au spectacle immersif dont l’adresse est tenue secrète jusqu’au dernier moment.

Jacob nous emmène ensuite sur un parking aérien qui va nous offrir une jolie vue de la ville, puis devant un bâtiment assez particulier puisque recouvert de la même matière que la Statue de la Liberté. Au dernier étage de celui-ci, la société de production de Francis Ford Coppola y a son siège, et le réalisateur est même propriétaire du bar au rez-de-chaussée de ce même bâtiment. L’histoire dit que ce serait dans ce bar qu’il y a écrit le Parrain.

SF74

SF76

SF83

Enfin, nous allons dans une épicerie typiquement italienne, puis il est temps de nous séparer puisque la visite se termine ici.

SF79

Nous remontons pour notre part à l’hôtel via Chinatown, et pendant que les filles vont faire quelques courses pour le camping, je reste à la chambre réviser puisque Fino nous donne un test demain.

Nous terminons la soirée par un petit dîner léger et allons nous coucher.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s